ANP L’OMS fait don des médicaments et matériels bureautiques à la région de Diffa pour la deuxième phase de retour volontaire des populations ANP Niger : Le bilan des inondations monte à 33 morts AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le comité régional REDD+ de l’Agneby-Tiassa installé AGP Kindia/urbanisation : L’élaboration d’un document de politique urbaine fiable au cœur d’une rencontre organisée par l’ONU-HABITAT ANG Cooperação/ONU apresenta quinta-feira novo quadro de cooperação com Guiné-Bissau ANG Turismo/Ministério e o Grupo Rahal CI assinam Memorando de Entendimento para a infra estruturação do sector no país ANG Eleições/Primeiro-ministro reafirma « empenhamento total » para que legislativas ocorram em dezembro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 125 étudiants de l’Ecole africaine et malgache de l’architecture et de l’urbanisme reçoivent leurs diplômes AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La 6e édition des Journées de l’orientation du bachelier ouverte sous le sceau du numérique et des innovations pédagogiques AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Niger s’inspire de l’expérience ivoirienne en matière de télévision numérique terrestre

L’artiste-plasticien Abderrahim El Hassani expose ses œuvres à Fès


  27 Février      19        Arts plastiques (52),

   

Fès, 26/02/2021 -(MAP)- La galerie Mohamed El Kacimi à Fès abrite, du 23 février au 05 mars prochain, une exposition d’art plastique de l’artiste Abderrahim El Hassani, à l’initiative de la direction régionale de la culture Fès-Meknès.

Intitulée « Lilya », cette exposition donne à voir 21 tableaux d’art abstrait, basé sur le mélange des couleurs et des techniques.

« Je suis à ma cinquième exposition individuelle dans la galerie Mohamed El Kacimi », a souligné l’artiste, qui s’exprimait lors du vernissage d’inauguration de l’exposition, ajoutant que « celle-ci se veut une contribution à la redynamisation de la vie culturelle et artistique à Fès, notamment dans le domaine des arts plastiques ».

L’artiste, qui s’est attardé sur les techniques et les couleurs utilisées dans ses toiles, a indiqué qu’il a été influencé alors enfant par sa mère qui aimait le dessin avant d’aiguiser son talent par des études et une expérience pratique pendant une vingtaine d’années.

El Hassani a mis l’accent sur l’importance du patrimoine matériel et immatériel de Fès, sa ville natale qu’il l’a vu grandir, ajoutant qu’il a suivi ses études à l’école Bouanania et à Al Qaraouyine.

Dans la même catégorie