ANP L’ambassadeur du Nigéria reçu par le Chef d’État du Niger ANP Maradi: Lancement d’une campagne sur de la planification familiale APS Cité du savoir de Diamniadio, un futur  »écosystème » pour la création d’entreprises et de start-up (Responsable) APS L’État invité à anticiper les pertes d’emplois liés au numérique APS Saint-Louis: Inhumation des quatre pêcheurs retrouvés morts au Cap-Vert APS Médias: Macky Sall plaide pour un message positif sur l’Afrique NAN Nigerian Army destroys bandits’ camp in Zamfara, Northwest Nigeria NAN Abuja chamber calls for strengthening of Nigeria-India economic ties MAP Rwanda : 14 mineurs tués dans l’éboulement d’une mine dans l’est du pays ATOP UNE JOURNEE PORTE OUVERTE SUR LA GEOGRAPHIE A L’UNIVERSITE DE KARA

L’ASSAFETO a célébré la journée internationale de la sage-femme


  8 Mai      45        LeaderShip Feminin (365), Société (46289),

   

Lomé, le 8 mai (ATOP) – L’Association des Sages-Femmes du Togo (ASSAFETO), en collaboration avec le ministère en charge de la Santé et le Fonds des nations unies pour la population (UNFPA), a célébré le lundi 7 mai à Lomé, la Journée internationale de la  sage-femme (JISF).
Célébrée le 5 mai de chaque année, cette journée dédiée à l’un des plus beaux métiers qu’est celui de la sage-femme est placée cette année au plan mondial sous le thème « Les sages-femmes donnent l’exemple en offrant des soins de qualité» et au plan national sous le thème « Sage-femme, ouvrons la voie avec la qualité de soins ».
Elle vise à rendre hommage aux praticiennes de cette profession et de montrer leur importance au sein de la société. Cette célébration est une aubaine également pour réfléchir sur les voies et moyens à mettre en place pour amoindrir la souffrance des parturientes et nouveaux nés afin de donner une chance aux mères et aux enfants de vivre respectivement leur moment de grossesse et de premiers instants sur terre.
Plusieurs activités, entre autres, la formation sur la gestion du stress professionnel ; l’offre de services et soins à la clinique ; le renforcement de compétence technique et managérial des membres de l’ASSAFETO sont inscrites au programme de cet évènement qui s’étend du 5 mai au 1er juin prochain.
En lançant officiellement les activités de la JISF, la directrice de cabinet du ministère en charge de la Santé, Mme Midamégbé Akakpo a remercié tous les acteurs qui participent à cette noble mission et déclaré que les sages-femmes représentent un maillon important dans le système de santé au Togo. Elle a expliqué que cette profession s’est transformée au fil des années et est devenue une  profession qui participe de façon significative à la promotion de la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant.
Pour le représentant résident de l’UNFPA au Togo, Saturnin Epie, la lutte contre la mortalité maternelle et néonatale demeure un énorme défi pour le monde et particulièrement les pays africains au Sud du Sahara. « Chaque année, 303 000 femmes meurent pendant la grossesse, l’accouchement et dans la période qui suit la fin de la grossesse. Près de 2,6 millions de bébés dans le monde dont 99 % dans les pays en développement meurent dans les premières semaines de la naissance », a-t-il révélé.
Au Togo, environ 2 à 3 mamans meurent chaque jour, pour des complications liées à la grossesse ou à l’accouchement, tandis que sur 1000 bébés qui naissent vivants, 27 décèdent dans les 28 jours qui suivent leur naissance, a poursuivi M. Epie.
La présidente de l’ASSAFETO, Mme Héloïse Adandogou-d’Almeida a laissé entendre que la problématique de la qualité des soins fait partie de la réflexion et des actions menées par son association. Elle a, à cet effet, formulé des doléances liées, entre autres, à la dotation en matériel et équipement ainsi qu’à l’élargissement du champ de compétence technique de certaines sages-femmes dans les régions formées en échographie obstétricale pour améliorer la prise en charge de certaines anomalies sur place.

ATOP/APS/JV

Dans la même catégorie