MAP COM2019: Focus sur les politiques budgétaires, le commerce intra-africain et le secteur privé à l’ère du numérique MAP L’Afrique abrite le plus grand nombre de déplacés internes (Vice-secrétaire générale de l’ONU) ANGOP PR considera Cuito Cuanavale património da África Austral APS CONTRE MADAGASCAR, ALIOU CISSÉ PROMET DE METTRE  »LA MEILLEURE ÉQUIPE POSSIBLE » APS LA RÉPONSE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES REQUIERT L’IMPLICATION DE TOUS LES ACTEURS (VICE-MINISTRE POLONAIS) APS MACKY SALL INVITÉ À ŒUVRER POUR  »UNE SOCIÉTÉ SANS ENFANT MENDIANT, NI DÉFICIENTS MENTAUX EN ERRANCE (…) ». MAP Mali: au moins une cinquantaine de civils tués dans l’attaque d’un village peul ACP RDC: Le secrétaire de l’OIF s’entretien avec les femmes entrepreneures ACP La TICAD souligne l’importance des infrastructures de base dans le développement de la RDC ACP RDC: Démarrage des opérations de contrôle de l’application du SMIG dans le secteur du commerce

L’association des écrivains du Togo a célèbre la journée mondiale du livre


  28 Avril      61        Arts & Cultures (2419), Culture (2055), Livres (285),

   

Lomé, le 28 avr. (ATOP) – L’Association des Ecrivains du Togo (AET) en collaboration avec le département des lettres modernes de l’Université de Lomé, a organisé le 26 avril à Lomé, une conférence-débat, pour marquer la journée mondiale du livre et du droit d’auteur.

Placée cette année sous le thème : « Le livre et le droit d’auteur », cette journée se célèbre chaque 23 avril. La conférence a connu la participation des écrivains et chercheurs togolais, des étudiants et d’autres personnalités. Le but est de favoriser l’accès des populations aux livres et de contribuer à l’intelligence livresque de la société. Elle a été animée par l’expert en propriété intellectuelle près les cours et tribunaux, Idrissou Traoré Aziz.

L’orateur a instruit l’assistance sur la protection des œuvres littéraires, les différents types d’œuvres littéraires notamment les œuvres simples et complexes. Il a aussi souligné les conditions à remplir pour que les œuvres soient protégeables, entres autres, le style, la forme, l’originalité, la personnalité et l’enregistrement. M Idrissou a également fait savoir que les droits patrimoniaux et moraux sont ceux qu’un auteur  possède  puis indiqué qu’ ils lui permettent de vivre de son œuvre et d’éviter la divulgation, de conserver le droit de paternité et le respect de son œuvre. Le conférencier  a ajouté que la  durée de protection de l’œuvre est de 50 ans après la mort de l’auteur.

La présidente de l’AET, Mme Anaté Kouméalo a exhorté l’assistance à la lecture, à acheter les livres surtout ceux des Togolais afin de leur permettre de vivre de leur travail et de valoriser la culture de la lecture en Afrique.

KEA/KYA

Dans la même catégorie