GNA PNC poised to giving Ghana a new look GNA Media have a crucial role in election 2020 – GJA President AGP Gabon: L’Institut Français du Gabon rouvre ses portes au public AGP Gabon/Justice: Les séminaristes édifiés sur le nouveau Code civil gabonais APS CANCERS DU COL DE L’UTÉRUS ET DU SEIN : 90% DES FILLES VACCINÉES À KAFFRINE APS HUIT NOUVEAUX CAS DE COVID-19 AGP Gabon: Délibération du BEPC et CEP à partir de ce dimanche 25 octobre AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Don d’une Fondation à des structures du ministère en charge de la Santé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Des postes téléviseurs et décodeurs offerts aux chefs de village du secteur Sud de Niakara AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Reprise des activités économiques à M’Bahiakro suite au couvre-feu

L’association « les héritières d’Ado » installe une base à Vavoua


  28 Septembre      6        Société (24151),

   

Daloa, 28 sept 2020 (AIP)-L’association dénommée « les héritières d’Ado » a procédé, dimanche, 27 septembre, à Vavoua, à l’investiture de sa représentante locale en présence des responsables des femmes du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP) de Vavoua.

Mme Sendja Sangaré, présidente communale des femmes du RHDP a été investie en qualité de présidente locale de l’association « les héritières d’Ado ».

Elle s’est dit heureuse d’avoir été choisie et promet travailler pour la paix et la cohésion sociale à Vavoua. Elle promet aussi de mobiliser les femmes de Vavoua pour faire de l’association une référence dans les milieux du RHDP.

La présidente nationale de l’association, Lema Koné Ouattara a expliqué l’origine de l’association et a invité les femmes de Vavoua à refuser tout appel susceptible de mettre la vie et celle de leurs familles en danger.

«Nous sommes les héritières des actions de développement d’Alassane Ouattara. Ceux qui vous invitent à marcher ont assuré l’avenir de leurs enfants et vous demandent de faire sortir vos enfants pour les exposer aux dangers de tous genres. Dites non à ceux qui ont des projets de marche », a-t-elle conseillé aux femmes de Vavoua.

Crééé en 2016, l’association «les héritières d’Ado » vise travailler pour la sauvegarde des actions de développement d’Alassane Ouattara. Elle sensibilise également les femmes de Côte d’Ivoire à la promotion des actions de paix et de cohésion sociale pour faire du vivre ensemble, une réalité. Eĺle est déjà installée à Abidjan. Après Vavoua, elle va élargir ses bases à Daloa.

(AIP)

Dans la même catégorie