NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

L’atteinte des odd requiert une « approche intégrée » (fao)


  12 Juillet      30        Développement durable (3777),

   

Dakar, 12 juil 2017 – (APS) – L’atteinte des Objectifs du millénaire de développement durable (ODD) requiert une « approche intégrée » et une action collective à tous les niveaux a indiqué, mardi à Somone (Mbour), l’assistant du représentant de la FAO au Sénégal, Cheikh Guèye.

Cela permettra de « ne laisser personne de côté » et de lutter contre les inégalités et la discrimination, a dit Cheikh Guèye lors du démarrage d’un atelier d’intégration des dimensions transversales dans le guide national de planification du développement territorial.

Les ODD mis sur pied, en 2015, au Sommet des Nations unies sur le développement et entré en vigueur le 1er janvier 2016, à l’expiration des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), sont appelés à durer jusqu’en 2030 pour un monde « juste », « équitable » et « inclusif ».

« Il s’agit, dès lors, pour les gouvernements, les organisations et les institutions de commencer à intégrer ce nouveau programme dans leurs plans, leurs stratégies et leurs projets de développement », a expliqué M. Guèye.

Lequel ajoute que le Sénégal s’est engagé « depuis l’aube des indépendances, dans la voie du développement durable planifié avec l’élaboration de plans de développement aux niveaux national, régional et local ».

Mettant en exergue la « dynamique vigoureuse de planification » impulsée par les autorités sénégalaises, M. Guèye a salué l’adoption récente par le Sénégal d’un guide harmonisé de planification locale.

« Nous sommes en train d’agir pour intégrer nos efforts et nos connaissances, afin de permettre à l’agriculture et à l’élevage dépendants d’une pluviométrie irrégulière, aux personnes vulnérables telles que les femmes, les jeunes et les vieilles personnes de s’adapter aux aléas du changement climatique (…) », a soutenu M. Guèye.

Il a signalé que la FAO et d’autres partenaires techniques et financiers sont en train d’agir pour impliquer les communautés locales dans le processus d’intégration de la dimension changement climatique dans les plans locaux de développement.

ADE/PON

Dans la même catégorie