GNA Fertilizer can be used for other nefarious activities – Police GNA Ghana’s petroleum revenue must be utilized judiciously – PIAC GNA KPMG Appoints New Senior Partner ATOP REMISE OFFICIELLE DES INFRASTRUCTURES MARCHANDES AU MARCHE PREFECTORAL D’ELAVAGNON ANP BEPC 2019 Maradi : 32.523 candidats se sont lancés pour les épreuves ANP Le Président de la République reçoit l’ancien Chef d’Etat béninois Soglo ANP Niger : La loi réprimant la cybercriminalité adoptée au parlement GNA NADMO disburses GH814,000.00 to support June 3rd disaster victims GNA Stratcomm launches 7th Edition of Ghana Garden and Flower Show GNA Tema Kwasea Dwaso traders appeal for more time

L’autonomisation politique et économique des femmes en Afrique, une nécessité impérieuse pour le développement du continent (panélistes)


  19 Mars      47        LeaderShip Feminin (447), Société (50130),

   

Rabat, 19 mars 2016 (MAP) – L’autonomisation politique et économique des femmes constitue une nécessité impérieuse pour la réalisation du développement économique et social de l’Afrique, ont affirmé, samedi à Dakhla, les participants à un débat organisé dans le cadre du 27-ème Forum Crans Montana (FCM).

Dans leurs interventions lors d’un panel consacré à la Femme africaine , des ministres, parlementaires et autres personnalités africaines ont jugé nécessaire d’adopter des législations avancées à même d’autonomiser la femme politiquement et économiquement.

Ils ont estimé que la femme joue un rôle sans cesse important dans le processus de décision politique en Afrique, en accédant de plus en plus à des responsabilités nationales au sein des pays du continent, après avoir participé à la prise de décision au niveau des communautés locales.

Selon eux, la femme africaine est également un acteur clé du développement économique du continent.

Nombre d’intervenantes ont émis l’espoir de voir les femmes dans certains foyers de tension surmonter les épreuves de la guerre, de l’instabilité politique et de la détérioration de leurs conditions sociales.

A cette occasion, Mme Hanane Fadi, chercheuse membre de l’Association marocaine pour la recherche et le développement, a salué la tenue à Dakhla du FCM qui a favorisé un climat de dialogue et d’échange d’expériences et d’expertise entre les femmes africaines.

La chercheuse marocaine n’a pas manqué de mettre en avant les acquis réalisés par la femme au Maroc sur les plans politique, culturel et économique.

Dans la même catégorie