GNA NCCE trains Staff on COVID-19 vaccine GNA Methodist Church Ghana inaugurates Osu Circuit and Superintendent Minister GNA Christian Council describes the late Rt. Rev Dr Agidi as affable GNA SSNIT holds annual thanksgiving service APS WASIS DIOP : « LE DANGER DES RÉSEAUX SOCIAUX EST PIRE QUE LE COVID’’ GNA MP drills boreholes for communities in Sissala East AGP Kissidougou/Administration : Tenue du premier CAP de l’année 2021. GNA TVET Education: AAM-USTED positions itself to take the mantle GNA Oil is still crucial to global economy —Prof Alhaji GNA Nomads-farmers’ conflict: Security Analyst urges Ghana to enact Ranching Law

L’AUTORITE NATIONALE POUR L’INTERDICTION DES ARMES CHIMIQUES EN ASSEMBLEE GENERALE


  27 Janvier      25        Securité (1894),

   

Atakpamé, 27 jan. (ATOP) – L’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques (ANIAC –TOGO) examine pour validation les rapports de l’exercice 2020 et les outils de travail de leur institution, en assemblée générale, du 25 au 29 janvier à Atakpamé, chef-lieu de la préfecture de l’Ogou.
Les travaux permettront aux membres de l’institution d’analyser et d’amender le projet de rapport d’activités moral et financier, le règlement intérieur, le manuel de procédure et le projet de Plan de Travail et le Budget Annuel (PTBA) 2021.
Le président de l’ANIAC –TOGO, Hunlede Amah, a indiqué qu’il est indéniable de nos jours que l’humanité soient encore face aux menaces des produits chimiques notamment leur acquisition à des fins terroristes, les défis liés au contrôle, leurs utilisation et destruction. Il a aussi souligné que face à cette situation, chaque Etat à l’instar du Togo, signataire de la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques (CIAC) a l’impérieux devoir de définir sa politique nationale de gestion des produits chimiques inscrits au titre de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC). M. Hunlede a précisé que la délivrance des autorisations à l’exportation et à l’importation des produits chimiques inscrits, de même que le suivi et évaluation du processus de leur destruction relèvent des attributions de l’ANIAC-Togo.

Le gouvernement togolais a créé le 4 novembre 2015, l’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques (ANIAC–TOGO). L’institution développe en collaboration avec les acteurs impliqués dans la gestion des produits chimiques, des stratégies axées, entre autres, sur la mise en œuvre de la CIAC, la sensibilisation et la formation des différentes parties prenantes, le renforcement du cadre réglementaire du secteur de la chimie ainsi que l’acquisition et l’aménagement des sites dédiés au traitement et à la neutralisation des produits et déchets chimiques etc. Ceci afin de relever les grands enjeux et défis sécuritaires et la sûreté des produits chimiques dans le pays.

Dans la même catégorie