STP-Press Ministro Adlander de Matos recebe delegação portuguesa do Ministério de Trabalho numa missão do reforço da cooperação AIP Côte d’Ivoire/Réflexions à Yamoussoukro sur des plans de développement du pétrole et énergie en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire/ La construction d’un pont à deux voies souhaitée sur la rivière Bâ à Broukro-Banouan AIP Côte d’Ivoire/ CEPE 2019: Un taux national de réussite de 84,48% enregistré AIP Côte d’Ivoire/ BTS 2019 : Plus de 360 candidats à Dimbokro APS VERS LA RÉHABILITATION DES CENTRES D’APPUI AU DÉVELOPPEMENT LOCAL (MINISTRE) APS CASAMANCE : DES POURPARLERS RÉCLAMÉS POUR ‘’ÉTEINDRE LES SIGNAUX ROUGES’’ ACP L’évêque de Butembo-Beni plaide pour la catégorisation des refugiés à accueillir GNA ROPAA Committee begins engagement of Diaspora GNA “Rehabilitate our roads”, communities in Ayensuoanu appeal

L’avenir de l’Afrique passe indispensablement par le développement de ses territoires et régions (Rencontre)


Rabat, 18/03/2018 (MAP), L’avenir du continent africain passe indispensablement par le développement de ses territoires et régions, ont souligné dimanche à Essaouira, les participants à la 8è édition de Women’s Tribune, un événement placé sous le thème « entreprendre en conscience ».

Ce développement ne serait possible sans l’adoption d’une approche commune et intégrée pour tirer le maximum de profit des gisements et richesses que recèle l’Afrique, ce qui contribuera, sans nul doute, à atteindre la croissance inclusive et le bien partagé, ont ajouté les participants à une table ronde autour de la thématique « développement durable, compétitivité des territoires, et démocratie participative ».

Les participants ont été également unanimes à souligner l’importance majeure du rôle de la femme dans le développement durable du Continent, insistant sur la nécessité de la promotion de l’éducation de la femme, de son association aux processus de prise de décisions, et à son autonomisation financière.

Ils ont, en outre, estimé que ce qui menace réellement l’existence de l’humanité c’est cette « crise de connaissance », notant qu’il est judicieux « de connaitre et reconnaître », d’opter pour une approche de proximité, de s’informer au mieux, et surtout de prendre part aux débats publics pour une gestion efficiente de la chose locale car, tout l’enjeu est de laisser aux générations montantes les moyens de sortir de toute crise éventuelle.

Les participants ont aussi pointé du doigt un certain nombre de difficultés liées à la problématique de l’organisation et d’interconnexion des territoires pour atteindre le développement durable, un partage commun et équilibré des richesses, et une protection efficiente de l’environnement.

Ils ont aussi déploré les défaillances enregistrées en matière de bonne gouvernance en Afrique. « La difficulté réside dans le fait qu’on se trouve incapable de mieux nous gouverner c’est pourquoi il serait logique voire même légitime de dire qu’en Afrique, on a besoin de gouvernants responsables mais aussi, de populations citoyennes », ont-ils dit.

L’Afrique n’a pas besoin de leçon à apprendre de l’Occident, tout développement du Continent doit se faire en tenant compte des spécificités, des richesses, et des difficultés et contraintes, qui lui sont intrinsèques, ont-ils insisté, mettant en avant l’importance de la décentralisation en tant que moyen de facilitation d’intégration et d’interconnexion des territoires, et d’association des populations notamment pauvres et vulnérables aux projets de développement.

Ils se sont prononcés également en faveur de la mise en place de pôles d’excellence, la mobilisation des différents acteurs concernés pour un développement inclusif et homogènes des espaces, et de promouvoir un éveil des consciences et de l’esprit gagnant-gagnant.

Initiée sous le Haut Patronage de SM le Roi par l’association « Women’s Tribune », cette conférence (16 au 18 mars courant) se veut un véritable espace de croisement de regards et d’idées, d’expression et de réflexion autour de thèmes spécifiques où se conjuguent savoirs, expériences et pratiques.

Concernant la thématique « entreprendre en conscience », elle s’inscrit dans les objectifs de l’association Women’s Tribune, dont la volonté affirmée est de contribuer à construire l’égalité hommes-femmes et de promouvoir un développement durable qui profitera à toutes les couches sociales aussi bien au Maroc que dans les pays du pourtour méditerranéen et d’Afrique.

Dans la même catégorie