AIP L’Immortel Moh Emmanuel célébré par Foot d’or AIP Des millions de personnes mourront à cause du Sida si on ne s’attaque pas aux inégalités (ONUSIDA) AIP La 3eme édition du Forum pour l’ investissement en Afrique reportée sine die ANP Niger: Les Parlementaires approuvent la loi de règlement pour l’année budgétaire 2019 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des femmes du Gontougo bénéficiaires du projet FAFCI se forment à l’autonomisation économique AIP Côte d’Ivoire-AIP/L’école dans une dynamique de progrès dans la région de San Pedro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les gestionnaires des médias sociaux à l’école de la diffusion de contenus de qualité AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Formation des agents du CNDH sur la protection des lanceurs d’alerte en matière de corruption AIP Côte d’Ivoire-AIP/RGPH 2021 : Un taux de 31,5 % enregistré dans le Moronou AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le programme WAVE restitué aux acteurs du manioc de la zone sud à Dabou

LE 4E SOMMET MONDIAL DES FILLES PREVU LES 21 ET 22 OCTOBRE PROCHAINS AU TOGO


  19 Octobre      29        Société (36978),

   

Lomé, 19 oct. (ATOP) – Sous le haut patronage du président de la République, Plan International et ses partenaires organisent, les 21 et 22 octobre à Lomé, au Togo, la 4ème édition du Sommet Mondial des Filles, pour la première fois en Afrique. En prélude à cette rencontre, les organisateurs par la voix du ministre en charge de la Promotion de la Femme, Mme Adjovi Apédoh-Anakoma ont procédé, le lundi 18 octobre, à une annonce officielle en échangeant avec les professionnels des médias, notamment sur les attentes autour de ce Sommet.
Cette rencontre de haut niveau initiée en 2017 à la faveur de la campagne « Aux Filles l’Egalité », se veut un effort collectif visant à créer, catalyser et dynamiser un mouvement mondial en faveur des droits des filles. Le Sommet Mondial des Filles qui s’inscrit en droite ligne avec la Journée Internationale de la Fille (JIF), se tiendra sous un format hybride virtuel et présentiel. Il réunira donc une centaine de personnes en présentiel dont les jeunes filles et garçons, les autorités gouvernementales, des représentants des Nations Unies, plusieurs défenseurs des droits des filles, des organisations de la société civile, les partenaires financiers et les médias, venus du monde. En ligne, le Sommet est ouvert à plus de 3000 personnes à travers la plateforme virtuelle mise en place, et sera retransmis sur d’autres plateformes de Plan international et de ses partenaires
L’objectif visé, à travers cet évènement d’envergure est d’initier une plateforme d’échange entre des acteurs majeurs de changement et des filles issues de plusieurs pays de par le monde pour dynamiser des changements profonds qui promeuvent les droits des filles dans nos sociétés. Le Sommet Mondial des Filles a aussi pour but de créer un espace multiculturel, intergénérationnel et multi acteurs, où des filles du monde peuvent interagir, se renforcer, décider des changements profonds qu’elles souhaitent dans leurs environnements, et partager leurs défis, succès pour l’initiation collective d’actions de plaidoyers pour leur leadership.
Les attentes du gouvernement à l’issue de ce Sommet
Dans son discours d’annonce officielle, la ministre en charge de la Promotion de la Femme a, au nom du gouvernement, remercié Plan International pour cette heureuse initiative prise à l’endroit de notre pays. Cela, dit-elle, « nous réconforte dans la conduite de l’action gouvernementale sous la haute impulsion du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, notamment en matière de genre et de leadership de la femme et de la jeune fille ». C’est également une incitation pour notre pays à faire davantage pour les droits de la femme et de la jeune fille, a ajouté Mme Apédoh-Anakoma.
La ministre en charge de la Promotion de la Femme, dit attendre à l’issue de ce Sommet, « que de nouvelles idées et des pistes innovantes en découlent pour nous permettre de réorienter nos différentes stratégies d’intervention au profit des filles qui constituent une cible prioritaire dans l’agenda gouvernemental ».
La protection des droits des femmes et des filles, un gage pour la stabilité, la paix et la prospérité mondiales
Pour la représentante-résidente du Plan International Togo, Mme Awa Faly Ba que ce soit au Togo, en Afrique ou ailleurs dans le monde, davantage de femmes sont à la tête des Etats, des entreprises et des organisations. Pour elle, l’on peut dire sans se tromper que la stabilité, la paix et la prospérité mondiales dépendent de la protection et de l’attention accordée aux droits des femmes et des filles dans le monde. D’après Mme Ba pendant que le monde s’active à garantir un épanouissement à la fille et à la jeune femme, la sécurité des filles en ligne devient une question cruciale. A l’entendre, la situation nous appelle à l’action et il faut permettre aux filles elles-mêmes de faire des propositions et de prendre des décisions pour elles-mêmes afin de construire une société égalitaire et une présence en ligne en toute sécurité. La représentante-résidente a appelé tous à ouvrir la voie aux filles à travers ce Sommet. « Les femmes et les filles sont des êtres humains égaux en droit et en dignité. Elles méritent d’être traitées de cette façon, partout, tous les jours », a-t-elle conclu.
La représentante-résidente du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) au Togo, Mme Josiane Yaguibou a, au nom du Système des nations unies (SNU), salué la tenue au Togo de cette importante rencontre visant la promotion des droits des filles. Elle a réitéré la disponibilité du SNU à continuer de jouer sa partition aux côtés des Etats pour la promotion et la protection des droits des femmes et des jeunes filles.
Pour la présidente des Filles, Mme Abigaël Anibri ce Sommet est une opportunité à saisir par les filles pour interagir, se renforcer, décider des changements profonds qu’elles souhaitent dans leurs environnements, et partager leurs défis, succès pour engager ensemble des actions de plaidoyers pour leur leadership. Elle a félicité le président Faure Gnassingbé pour avoir reçu la distinction ‘Heforshe’ de l’ONU-Femmes. Une distinction qui témoigne des efforts remarquable du Togo en matière d’égalité, d’équité de genre et de promotion du leadership féminin.

Dans la même catégorie