AGP Des bulldozers attendus dans les zones inondables MAP SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan préside à Kénitra la cérémonie de sortie de la 19è promotion du Cours supérieur de défense et de la 53è promotion du Cours État-Major MAP Honoris United Universities accompagne 54 jeunes femmes entrepreneures du continent africain AGP Bientôt une usine d’assemblage et de montage de tablettes AGP Kankan-Education :1680 candidats à l’examen de sortie des écoles professionnelles session 2019. AGP Assemblée nationale : Adoption du projet de loi relatif à l’usage des armes par la gendarmerie nationale. ANP Journée mondiale contre la drogue 2019 : destruction d’importants stocks des stupéfiants Konni ANP Le Niger veut réduire le taux de prévalence basée sur le genre de 28,4% à 15,4% d’ici 2021 ANG Dois golos em três minutos dão triunfo aos Camarões contra a Guiné-Bissau na abertura do grupo F ANG Bissau acolhe ateliê sobre redução de capturas de tartarugas e aves marinhas na Sub-Região

Le 99ème Nobel de la Paix au Congolais Denis Mukwege et à l’Irakienne Nadia Murad


  5 Octobre      72        Photos (21159), Société (50181),

   

Rabat, 05/10/2018 (MAP)- Avec la remise, vendredi à Oslo, du Prix Nobel de la paix 2018 au médecin congolais Denis Mukwege et à l’Irakienne yézidie Nadia Murad, cette distinction prestigieuse aura honoré ses 133ème lauréat depuis son lancement en 1901, conformément au testament d’Alfred Nobel.

En effet, ledit testament stipule qu’une partie de la fortune du savant suédois aille à « la personnalité ou la communauté ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix ».

Les deux nouveaux lauréats « ont largement contribué à attirer l’attention sur ces crimes de guerre et à les combattre. Denis Mukwege est l’assistant qui a consacré sa vie à la défense de ces victimes. Nadia Murad est le témoin qui raconte les abus perpétrés contre elle-même et les autres », explique le Comité du Prix Nobel, un organe élu par le Parlement norvégien (Stortinget).

Sur les 331 candidats au prix Nobel de la paix en 2018 (un second record depuis celui de 376 établi en 2016), au total 216 individus et 115 organisations étaient en lice pour cette distinction planétaire largement médiatisée.

Ce prix, le seul à être décerné par la Norvège, n’a pas été remis à 19 reprises (en 1914-1916, 1918, 1923, 1924, 1928, 1932, 1939-1943, 1948, 1955-1956, 1966-1967 et 1972).

La période des deux grandes guerres mondiales a été celle où le moins de prix ont été décernés.

Au total, 66 Prix de la paix ont été accordés à un seul lauréat, et 30 fois remis ex-æquo à deux lauréats.

Le Prix a été décerné à deux reprises à trois lauréats : la première en 1994 à Yasser Arafat, Shimon Peres et Yitzhak Rabin, et la seconde en 2011 à Ellen Johnson Sirleaf, Leymah Gbowee et Tawakkol Karman.

Selon les statuts de la Fondation Nobel « un montant de prix peut être divisé par deux œuvres, dont chacune est considérée comme méritant un prix. Si un travail récompensé a été produit par deux ou trois personnes, le prix leur sera attribué conjointement. En aucun cas, un montant de prix ne peut être divisé entre plus de trois personnes ».

Depuis 1901, le prix Nobel de la paix a été attribué à 133 lauréats, dont 24 organisations. Le Comité international de la Croix Rouge a été consacré trois fois (1917, 1944 et 1963) et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés deux fois (1954 et 1981).

L’âge moyen de tous les lauréats du prix est de 62 ans, le plus jeune étant la militante pakistanaise des droits de l’Homme Malala Yousafzai, âgée de 17 ans lorsqu’elle reçut le prix en 2014, alors que le plus âgé est le physicien polonais Joseph Rotblat, qui avait 87 ans lorsqu’il a reçu le prix en 1995.

Nadida Murad est la 17ème femme à avoir reçu ce prix, la première à être consacrée fut la pacifiste autrichienne Bertha von Suttner en 1905.

Un seul lauréat a décliné le prix, en l’occurrence le politicien vietnamien Le Duc Tho, en 1973, lorsqu’il a été nobélisé ex-aequo avec le Secrétaire d’Etat américain Henry Kissinger pour avoir négocié l’accord de paix du Vietnam.

Le Doc Tho a déclaré qu’il n’était pas en mesure d’accepter le prix Nobel, en évoquant la situation au Vietnam.

Trois lauréats ont reçu ce prix alors qu’ils se trouvaient en arrestation, à savoir le pacifiste et journaliste allemand Carl von Ossietzky (1935), l’activiste birmane et actuelle présidente du Myanmar Aung San Suu Kyi (1991) et l’activiste chinois des droits de l’homme Liu Xiaobo (2010), décédé en juillet dernier, peu après sa libération conditionnelle pour des raisons de santé.

Le mouvement pacifiste est le champ le plus commun entre les lauréats du prix Nobel de la paix avec 39 lauréats.

Le prix Nobel de la paix 2017 a été décerné à la Coalition internationale pour l’abolition des armes nucléaires.

Dans la même catégorie