AIP Covid-19 : Le Royaume-Uni enregistre un nouveau record de 1820 décès en 24 heures AIP AIP/ La Côte d’Ivoire veut contribuer à l‘élaboration d’un nouveau programme pour la biodiversité ACI Approbation du projet de loi sur la convention d’exploitation minière entre le Congo et la Soremi S.a ACI L’entraineur Barthélémy Ngatsono confiant pour le match Congo-Niger ACP Le gouvernement approuve le projet de loi portant sur le gel des avoirs ou des actifs liés au terrorisme ACI Le Conseil des ministres approuve le projet de création de l’Imprimerie nationale du Congo ACI Validation du Plan local d’urbanisme pour faciliter l’implantation des futures constructions ACI Formation des experts nationaux sur les exigences dans la conception des toilettes ACI 14 localités bientôt connectées au réseau électronique GNA Constantly educate children to wear nose mask – Director urges

Le BCNUDH note une diminution de près 16% de violations des droits de l’homme en RDC au mois d’octobre


  1 Décembre      8        Droits de l'Homme (430),

   

Kinshasa, 1er décembre 2020(ACP).-Le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) a documenté, dans son rapport parvenu mardi à l’ACP, une diminution de près de 16% (726 cas) de violations des droits de l’homme en RDC au mois d’octobre par rapport au mois de septembre 2020.

Selon le BCNUDH, cette diminution reflète la baisse de 19% du nombre de violations attribuables à des agents de l’Etat ainsi que d’une diminution de 13% d’atteintes commises par des combattants des groupes armés.

Le rapport signale que près de 92% (559 cas) des violations documentées en octobre 2020 ont été commises dans les provinces affectées par les conflits et ont entrainé la mort d’au moins 175 civils, dont 26 femmes et 20 enfants.

La province du Nord-Kivu figure à la tête de la liste des entités en proie aux violations et atteintes des droits de l’homme, enregistrées au mois d’octobre avec 286 cas, soit 51% des violations. Elle est suivie notamment de l’Ituri (89 violations), du Tanganyika (67 violations) et du Sud-Kivu (42 violations).

Appui du BCNUDH aux juridictions congolaises

Le rapport renseigne en outre que le BCNUDH a apporté son appui aux juridictions congolaises dans le cadre de la lutte contre l’impunité des violations et abus des droits de l’homme.

C’est dans ce cadre, indique la source, que quatre militaires des Forces armées de la RDC (FARDC), dont un colonel, deux agents de la Police nationale congolaise (PNC) et deux membres des groupes armés ont été condamnés à des peines allant de 20 ans à la prison à perpétuité et au paiement de dommages et intérêts pouvant atteindre la somme de 180.000 USD ainsi que des frais d’instance de l’ordre de 500.000 FC.  

Par ailleurs, au cours du mois en revue, le BCNUDH dit avoir continué de mener des activités de sensibilisation et de renforcement des capacités au profit des acteurs dans le domaine des droits de l’homme. Au moins 486 personnes dont 68 femmes ont bénéficié desdites activités.

Au nombre des thématiques abordées dans ces activités de sensibilisation figuraient, notamment l’introduction aux droits de l’homme et au droit international humanitaire, la justice transitionnelle, le mandat et les activités du BCNUDH, les violences sexuelles liées au conflit, les exigences de la politique de diligence voulue en matière des droits de l’homme des Nations Unies et la lutte contre la pandémie de la Covid-19.

Dans la même catégorie