GNA NPP delayed Bolga-Bawku-Pulimakom road construction GNA Ghana to host 2021 West Africa Conference on CelebrateLAB GNA Aburihene confers ‘maawerehene’ title on President Akufo-Addo GNA Dr Kingsley Nyarko donates street lights to Kwadaso Municipal Assembly AGP Tournoi UFOA U20 : La Guinée domine la Mauritanie (1-0). AGP Nzérékoré/Insécurité : Cinq bandits présentés aux autorités préfectorales AGP Nzérékoré/Covid-19 : 21 enseignants formés en technique de communication et d’engagement communautaire AGP Guinée/Santé : La prévalence nationale des MGF est de 95% selon l’enquête démographique de Santé Publique de 2018 AGP Guinée/Covid19 : ‘’Des Covid-héros’’ récompensés  par l’Agence More & More APS GESTION DES DÉCHETS : UNE CAMPAGNE POUR UN CHANGEMENT DE COMPORTEMENT LANCÉ À TIVAOUANE

Le Burkina Faso réaffirme son soutien à l’initiative d’autonomie au Sahara


  21 Octobre      15        Photos (4239), Politique (12978),

   

Nations-Unies (New York), 20/10/2020 (MAP) – Le Burkina Faso a réaffirmé, mardi devant la Quatrième Commission de l’Assemblée générale des Nations-Unies, son soutien à l’initiative marocaine d’autonomie au Sahara, qui constitue une solution crédible et réaliste pour la résolution de ce différend régional.

« Le Burkina Faso réaffirme son soutien à l’initiative marocaine d’autonomie, pour laquelle le Conseil de Sécurité s’est félicité des efforts sérieux et crédibles du Maroc pour résoudre le différend », estimant qu’elle constitue une solution crédible et réaliste dans le dénouement de ce différend régional, a déclaré devant la Commission l’ambassadeur Représentant permanent du Burkina Faso à l’ONU, Eric Tiare.

« Sur le plan socio-économique, le Burkina Faso salue les investissements en faveur des populations du Sahara et se félicite des efforts et réalisations dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19 », a souligné l’ambassadeur.

M. Tiare a également exprimé le soutien du Burkina Faso au processus politique en cours « mené sous l’égide exclusive du Secrétaire général des Nations-Unies et qui vise à parvenir à une solution politique, mutuellement acceptable et négociée au différend régional, fondée sur le réalisme et un esprit de compromis ».

Le Burkina Faso, a dit l’ambassadeur, se félicite des « avancées notables enregistrées lors des deux tables rondes tenues à Genève et réunissant l’Algérie, le Maroc, la Mauritanie et le polisario, et demande au prochain Envoyé Personnel du Secrétaire général des Nations-Unies et successeur de M. Köhler, de reprendre les négociations là où elles se sont arrêtées à l’occasion des discussions à venir lors de la troisième table ronde, que nous appelons de tous nos vœux ».

« Le Burkina Faso salue la demande du Conseil de Sécurité aux quatre acteurs afin qu’ils restent engagés, tout au long de la durée du processus afin qu’il aboutisse », a-t-il conclu.

Dans la même catégorie