ATOP AGOE-NYIVE/MOIS DE RAMADAN : DES KITS ALIMENTAIRES AUX FEMMES VULNERABLES DE LA COMMUNE D’AGOE-NYIVE 4 ATOP PREVENTION DE LA SURDITE ET DES TROUBLES DU LANGAGE : DES PARENTS ET ELEVES SENSIBILISES A KPELE ATOP 5E RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L’HABITAT: LES MEMBRES DES CLR DE TONE, VO, AVE ET KOZAH INSTALLES AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Port du casque moto: Plus de 200 contrevenants sanctionnés à Bouna AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un projet de construction d’un abattoir de volaille présenté à Bondoukou AIP Côte d’Ivoire-AIP/La direction régionale des douanes du Sud-Comoé s’engage à être une administration moderne et vertueuse AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Aïd-el-fitr : Amadou Soumahoro offre 20 tonnes de vivres à différentes communautés de Séguéla MAP RDC: le SG de l’ONU condamne fermement l’attaque perpétrée contre la MONUSCO au Nord-Kiv, tuant un Casque bleu MAP Observation mercredi du croissant lunaire annonçant le début du mois de Chaoual (ministère) MAP Côte d’Ivoire : Face au déficit d’électricité, un programme de « rationnement »

Le Burkina Faso réaffirme son soutien à l’initiative d’autonomie au Sahara


  21 Octobre      22        Photos (4310), Politique (16659),

   

Nations-Unies (New York), 20/10/2020 (MAP) – Le Burkina Faso a réaffirmé, mardi devant la Quatrième Commission de l’Assemblée générale des Nations-Unies, son soutien à l’initiative marocaine d’autonomie au Sahara, qui constitue une solution crédible et réaliste pour la résolution de ce différend régional.

« Le Burkina Faso réaffirme son soutien à l’initiative marocaine d’autonomie, pour laquelle le Conseil de Sécurité s’est félicité des efforts sérieux et crédibles du Maroc pour résoudre le différend », estimant qu’elle constitue une solution crédible et réaliste dans le dénouement de ce différend régional, a déclaré devant la Commission l’ambassadeur Représentant permanent du Burkina Faso à l’ONU, Eric Tiare.

« Sur le plan socio-économique, le Burkina Faso salue les investissements en faveur des populations du Sahara et se félicite des efforts et réalisations dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19 », a souligné l’ambassadeur.

M. Tiare a également exprimé le soutien du Burkina Faso au processus politique en cours « mené sous l’égide exclusive du Secrétaire général des Nations-Unies et qui vise à parvenir à une solution politique, mutuellement acceptable et négociée au différend régional, fondée sur le réalisme et un esprit de compromis ».

Le Burkina Faso, a dit l’ambassadeur, se félicite des « avancées notables enregistrées lors des deux tables rondes tenues à Genève et réunissant l’Algérie, le Maroc, la Mauritanie et le polisario, et demande au prochain Envoyé Personnel du Secrétaire général des Nations-Unies et successeur de M. Köhler, de reprendre les négociations là où elles se sont arrêtées à l’occasion des discussions à venir lors de la troisième table ronde, que nous appelons de tous nos vœux ».

« Le Burkina Faso salue la demande du Conseil de Sécurité aux quatre acteurs afin qu’ils restent engagés, tout au long de la durée du processus afin qu’il aboutisse », a-t-il conclu.

Dans la même catégorie