APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques » APS Feux de brousse: 1500 Ha ravagés en trois mois dans la région de Louga (Eaux et forêts) APS Tambacounda : Le PUDC met en service le réseau électrique de Dyabougou MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines Economie MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP Addis-Abeba abrite le 12 février la 1ere Conférence internationale de la FAO, de l’OMS et de l’UA sur la sécurité sanitaire des aliments AIP Côte d’Ivoire / Le ministre Sidi Touré annonce une évaluation trimestrielle du Programme social du gouvernement AIP Côte d’Ivoire/ Vers un encadrement des potières de Katiola par le centre céramique AIP Côte d’Ivoire/ Vingt ans de prison ferme pour les braqueurs d’Adjouan (Aboisso) AIP Côte d’Ivoire / L’encadrement des jeunes et des femmes entrepreneurs, une nécessité (Esmel Essis)

Le C.E.S édifie sur la problématique budgétaire de la RDC


  7 Mai      29        Economie (21991), Finance (3696),

   

Kinshasa, 07 Mai 2018 (ACP).- Le professeur Evariste Mabi Mulumba a édifié lundi les conseillers de la Républiques, membres du Conseil Economique et Social (CES) réunis en séance académique sur la problématique budgétaire de la RDC au siège de cette institution à Gombe.

Dans son exposé le professeur Mabi a rappelé aux conseillers de la République les dispositions constitutionnelles et autres lois relatives aux finances publiques tout en relevant le manque de rigueur dans leur application. il a notamment énuméré le non-respect de quatre phases de la chaîne des dépenses, la non-transmission des comptabilités publiques à la Cour des comptes, des situations qu’il associe au contexte général caractérisé par la mauvaise gestion de la chose publique par certains dirigeants.

Le Sénateur Mabi Mulumba a aussi dans son exposé mis un accent sur le rôle que chacun est appelé à jouer à son niveau de responsabilité en mettant un lien entre la responsabilité collective et individuelle, comme piste de solution tout en insistant sur l’amélioration de la gouvernance notamment le respect des textes régissant les finances publiques.

Pour sa part, président du Conseil Economique et social, Jean-Pierre Kiwakana, a remercié le sénateur pour son brillant exposé, avant d’inviter les conseillers de la République à capitaliser les acquis de cette séance académique qui serviront de matière lors des travaux de commissions spéciales.

Le Vice-président Elie Ngomo a dans sa réplique, mis accent sur le principe de recevabilité qui doit être de mise dans tous les services de l’Etat pour produire de bons résultats, toutes les irrégularités soulevées par professeur Mabi Mulumba ne peuvent laisser indifférent le CES, a-t-il indiqué. ACP/Fng/JGD

Dans la même catégorie