ANP Lancement des travaux de construction de la cimenterie de Kao : Concrétisation d’un projet longtemps attendu ! APS LES CHANTIERS DE L’OMVG RÉALISÉS À 95 % À KAOLACK (SG) APS MATAR BÂ PARTICIPE À UN SOMMET INTERNATIONAL SUR LA LUTTE CONTRE LE DOPAGE GNA UN 75th Anniversary: Time for sober reflection GNA CODEO launches training programme for regional coordinators GNA Driver jailed 30 years for robbery AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : Des organismes internationaux appellent à des élections apaisées en Afrique de l’ouest (Communiqué) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plusieurs blessés et un mort dans des heurts entre manifestants et forces de l’ordre à Bonoua AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Un seul cas enregistré ce lundi 19 octobre ANGOP Angola: João Lourenço recebe mensagem de Ali Bongo sobre a CEEAC

Le candidat KKB réaffirme qu’il ne boycottera pas la présidentielle du 31 octobre 2020


  18 Octobre      10        Politique (12045),

   

Abidjan, 18 oct 2020 ( AIP)- Le candidat Konan Kouadio Bertin ( KKB), réaffirme qu’il ne boycottera pas l’élection présidentielle ivoirienne du 31 octobre, affirmant préférer le moindre mal.

« (…) Pour les Ivoiriens, je préfère choisir entre deux maux, le moindre mal. Le moindre mal, c’est que je sois candidat pour protéger leurs vies. Le moindre mal, c’est que j’enseigne à nos générations, celles d’aujourd’hui et celles de demain, que l’alternance politique ne peut pas se faire autrement que par la voie des urnes », a déclaré KKB, qui s’exprimait jeudi 15 octobre 2020 à son QG de campagne à Abidjan-Cocody .

« C’est vrai il y’en à qui disent qu’il faut aller aux élections. Il y en a qui disent qu’il n’y aura pas élection le 31 octobre. Ma question que je leur pose, s’il n’y a pas d’élection ce jour là , qu’est-ce qu’il y’aura ? Si c’est un autre coup d’État, personne ne doit compter sur moi. Si c’est une autre rébellion, je ne m’y connais pas et ce n’est pas ce que je souhaite pour la Côte d’Ivoire, ce n’est pas ce je souhaite pour les ivoiriens », a-t-il prévenu.

Il a précisé que pour éviter une autre crise à la Côte d’Ivoire, il a depuis trois ans fait tous les salons d’ici comme ailleurs pour inciter tout le monde a comprendre que le 31 octobre 2020 est la date des élections et qu’il faut anticiper pour solder tous les problèmes et contentieux mais personne n’a voulu l’écouter.

Dans la même catégorie