ANP Incendie de l’école Pays-Bas : Désolation, indignation, compassion et solidarité pour les victimes AGP COCAN 2025 : La Guinée veut s’inspirer de l’expérience ivoirienne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Ramadan 2021: Le ministre Adama Coulibaly offre 15 tonnes de vivres aux musulmans du N’zi GNA Clients express concern over encroachment on health facility GNA Intercede incessantly for the nation – Minister implores Muslims GNA Use community groups to implement social protection – Actors GNA Ada East Assembly hands over completed projects to GES Inforpress Fogo: Família emigrada nos EUA financia aquisição de ambulância e clínica de saúde móvel para São Filipe Inforpress SCM e Mindelo’s Floating Music Hub assinam protocolo de parceria que salvaguarda direitos autorais dos artistas Inforpress CCP promove ciclo de cinema ambiental para sensibilização da sociedade civil

Le candidat KKB réaffirme qu’il ne boycottera pas la présidentielle du 31 octobre 2020


  18 Octobre      27        Politique (16114),

   

Abidjan, 18 oct 2020 ( AIP)- Le candidat Konan Kouadio Bertin ( KKB), réaffirme qu’il ne boycottera pas l’élection présidentielle ivoirienne du 31 octobre, affirmant préférer le moindre mal.

« (…) Pour les Ivoiriens, je préfère choisir entre deux maux, le moindre mal. Le moindre mal, c’est que je sois candidat pour protéger leurs vies. Le moindre mal, c’est que j’enseigne à nos générations, celles d’aujourd’hui et celles de demain, que l’alternance politique ne peut pas se faire autrement que par la voie des urnes », a déclaré KKB, qui s’exprimait jeudi 15 octobre 2020 à son QG de campagne à Abidjan-Cocody .

« C’est vrai il y’en à qui disent qu’il faut aller aux élections. Il y en a qui disent qu’il n’y aura pas élection le 31 octobre. Ma question que je leur pose, s’il n’y a pas d’élection ce jour là , qu’est-ce qu’il y’aura ? Si c’est un autre coup d’État, personne ne doit compter sur moi. Si c’est une autre rébellion, je ne m’y connais pas et ce n’est pas ce que je souhaite pour la Côte d’Ivoire, ce n’est pas ce je souhaite pour les ivoiriens », a-t-il prévenu.

Il a précisé que pour éviter une autre crise à la Côte d’Ivoire, il a depuis trois ans fait tous les salons d’ici comme ailleurs pour inciter tout le monde a comprendre que le 31 octobre 2020 est la date des élections et qu’il faut anticiper pour solder tous les problèmes et contentieux mais personne n’a voulu l’écouter.

Dans la même catégorie