AIP Des femmes d’Oumé appelées à s’impliquer dans le développement du département AIP Vers la mise en place d’un cadre réglementaire de la finance islamique dans l’UMOA AIP La Poste de Côte d’Ivoire va offrir un service d’accès à l’internet sans fil à travers le pays AIP Législative 2021 : un jeune communicateur à la conquête du siège d’Agboville commune GNA COVID-19 Trust Fund accumulates GHC57 million – Chief of Staff GNA Hohoe MCE inspects construction works on ongoing projects GNA GIDA engages communities on Pwalugu Multi-Purpose Project GNA Five MMDAs launch COVID-19 Recovery Plans GNA Hohoe Municipal Assembly supports re-roofing of Likpe SHS LINA LFA Exec. C’ttee Happy With Work On FIFA-Funded Sports Pitch In Bassa

LE CENTRE DE DOCUMENTATION EN PROPRIETE INTELLECTUELLE DE L’OAPI A LOME INAUGURE


  7 Décembre      9        Arts & Cultures (1398),

   

Lomé, 7 déc. (ATOP) – La branche togolaise du Centre de documentation en propreté intellectuelle (CDPI) de l’Organisation africaine de la propreté intellectuelle (OAPI) a été inauguré le vendredi 4 décembre à Lomé.
Cette cérémonie d’inauguration intervient dans le cadre de la tenue, le mardi 8 décembre à Lomé, de la soixantième session du conseil d’administration de l’OAPI. La cérémonie a été marquée par la coupure symbolique du ruban, respectivement par le secrétaire général du ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Consommation locale, Abé Talime et le directeur général de l’OAPI, Bohoussou Dénis. Outre la coupure, il a eu la remise symbolique de matériel de travail à l’Institut national de la propriété industrielle et de la technologie (INPIT) par le ministère, réceptionné par le directeur général.
Le bâtiment abritant le CDPI est une œuvre construite par l’architecte international camerounais, Sopo Moel. L’ouvrage a été suivi et contrôlé sur le plan conformité architecturale par le cabinet togolais ARCHI MODE et les travaux ont été réalisés par l’entreprise CECO-BTP. Cet immeuble est composé d’un rez-de-chaussée et de deux étages. Il a été construit sur un terrain d’environ 900m2 et prend une emprise au sol d’à peu près 219 m2, ce qui laisse assez d’espace pour l’aménagement des parkings et des espaces verts. On peut accéder à cette bâtisse par un parvis et uneterrasse qui débouche sur un grand hall donnant accès à une bibliothèque et une salle informatique.
Au premier étage se trouve le bureau du directeur général avec d’autres bureaux. Au deuxième étage, l’on retrouve la salle de réunion ainsi que d’autres bureaux, le tout dans un dispositif sécuritaire moderne.
Pour le secrétaire général du ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Consommation locale, en mettant à disposition des chercheurs, des opérateurs économiques et des étudiants de notre pays, ce centre de recherche des informations scientifiques et techniques, l’OAPI traduit dans les faits, sa volonté d’aller au-delà de sa mission notariale pour susciter la participation au développement économique des Etats membres à travers la promotion de l’innovation technologique, de la créativité et de l’exploitation des actifs de propriété intellectuelle.
« Le Togo ne ménagera aucun effort, afin que ce centre puisse disposer suffisamment d’informations et documents pouvant être utilisés comme des indicateurs du développement industriel, des éléments permettant d’évaluer la dynamique économique, des indicateurs de la capacité innovatrice et des éléments permettant de surveiller la concurrence nationale et étrangère », a ajouté M. Abé Talime.
Selon le directeur général de l’OAPI, ce bâtiment symbolise l’une des concrétisations de la participation de son institution au développement des Etats membres. Pour lui, « le souci de créer un espace économique, apte à attirer les investisseurs directs étrangers et à assurer un transfert de technologie, a amené nos Etats à se doter d’un outil d’intégration et de coopération dans le domaine de la propriété intellectuelle à savoir l’OAPI ». Il a rappelé qu’aujourd’hui, la propriété intellectuelle, dont l’objet principal est de stimuler l’innovation, est devenue un puissant instrument des politiques et stratégies de développement des Etats, particulièrement avec l’avènement de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et il lui est de plus en plus reconnu le rôle de stimulateur de création de richesse et de la lutte contre la pauvreté. « Aujourd’hui, l’objectif de donner à l’OAPI une visibilité dans le paysage institutionnel des organismes d’appui et d’accompagnement des actions de développement au Togo est une réalité », a affirmé M. Bohoussou.
En effet, les CDPI ont pour rôle de susciter l’innovation technologique dans les Etats membres en mettant à la disposition des chercheurs, inventeurs et innovateurs, l’information technique contenue dans les documents brevets et autres publications scientifiques.

Dans la même catégorie