APS LES RECOMMANDATIONS DE CEERNO SILEYMAANI BAAL GRAVÉES SUR UNE SCULPTURE POUR LA MÉMOIRE COLLECTIVE ANP Echange à Niamey entre le Chef de l’Etat Nigérien Issoufou Mahamadou et Secrétaire Général de la ZLECAF ANP Covid-19 : 6,560 milliards de Fcfa de l’Allemagne pour soutenir le plan de riposte à la pandémie au Niger ANP Décès à Niamey de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou ANP L’Hôtel Gaweye de Niamey sur le point d’être repris par le groupe Bravia ANP La société ORANO Mining Niger fait don d’équipements d’une valeur de 125 millions de CFA aux sinistrés des inondations du département de Kollo MAP Décès de l’ancien président nigérien Mamadou Tandja APS UN CENTRE DE FORMATION VEUT PROFITER DU TOURNOI DE L’UFOA POUR MIEUX EXPOSER SES PENSIONNAIRES APS TOURNOI DE QUALIFICATION DE LA CAN DES U20 : LA GAMBIE COMPLÈTE LE CARRÉ D’AS APS TOURNOI DE QUALIFICATION : LA GAMBIE NE CRAINT AUCUNE ÉQUIPE EN DEMI-FINALES (COACH)

LE CHEF DE L’ETAT A ASSISTE A L’INHUMATION DE FEU EL HADJ FAMBARE NATCHABA


  26 Octobre      10        Société (25163),

   

Mango, 26 oct. (ATOP) – Décédé le 15 octobre à Lomé, l’ancien président de l’Assemblée nationale, El Hadj Ouattara Fambaré Natchaba, a été conduit à sa dernière demeure, le samedi 24 octobre à Gando, dans la préfecture de l’Oti-sud, à 45 km au sud de Mango, après une cérémonie d’hommage national.
Cette cérémonie s’est déroulée en présence du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. On notait également la présence de la cheffe du gouvernement, Mme Victoire Simédého Tomégah- Dogbé, des membres du gouvernement, des présidents des institutions de la République, des autorités administratives, judiciaires, militaires, et traditionnelles.
Cet ultime hommage à l’ex président du parlement a drainé une foule immense. Il s’est déroulé sur le site du lycée moderne de la ville dans le strict respect des mesures barrières édictées par le gouvernement pour combattre la pandémie de coronavirus (COVID-19).
Plusieurs temps forts ont marqué cette cérémonie empreinte d’émotions. D’abord le dépôt de gerbes à la stèle de la dépouille par le président de la République en hommage à l’engagement de l’illustre disparu pour les services rendus à la nation, suivis de la sonnerie aux morts et l’exécution de l’hymne nationale « Terre de nos aïeux ».
Ensuite des voix se succédé à la tribune pour rendre un vibrant hommage à cette personnalité « hors pair, dense et intègre ». Elles émanent de la famille éplorée, des cadres du grand Oti et de la région des Savanes, du parti Union pour la République (UNIR) et du gouvernement.
Ces différentes interventions ont retracé le parcours terrestre de ce grand homme qui a vu le jour le 17 avril 1945 à Gando et qui a révélé très tôt sa passion pour la langue de Molière, ce qui lui a permis de participer en 1956 au concours de Français à l’initiative de la Francophonie.
Présentant l’oraison funèbre du gouvernement, le ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de l’Accès universel aux Soins, Pr Moustafa Mijiyawa a relevé les qualités intrinsèques de cet homme d’Etat, toujours disponible à servir, avec fierté et dignité la nation. Pour lui, la mort de l’ancien ministre des Affaires étrangères est « une grande perte pour le pays », car, dit-t-il, « il ne fléchissait pas sur ses convictions » allant dans le sens du développement de la nation. Il a ajouté que le feu de la passion de servir la nation ne s’est jamais éteint en lui.

Pr Mijiyawa a, au nom du chef de l’Etat, présenté les condoléances de l’exécutif à la famille éplorée et prié Allah de veiller sur elle.
De son côté, le porte-parole du parti UNIR, le ministre Solitoki Esso, a indiqué que feu Natchaba Fambaré a marqué durant quarante-trois ans l’arène politique. Il a ajouté qu’il « est un stratège politique hors pair, un téméraire, un courageux, qui a œuvré inlassablement pour la reprise de la coopération entre l’UE et le Togo dans les années 90 et pour l’instauration d’un climat de paix et de cohésion sociale ». Le ministre Solitoki Esso a fait savoir que l’illustre disparu a participé à tous les dialogues, négociations et accords inter-togolais, de Lomé à Colmar en passant par Ouaga, Paris et autres.
Le porte-parole de la famille éplorée, El Hadj Ouattara Youssouf a exprimé sa reconnaissance au chef de l’Etat pour son soutien multiforme à l’endroit de cette personnalité durant sa maladie et demandé à Allah de le combler de bénédiction. Il a fait remarquer que feu Natchaba était un homme rigoureux qui a un sens profond des valeurs. M. Ouattara a renchéri qu’il fut «  Un baobab sous lequel beaucoup de gens s’abritaient et recevaient des conseils pour l’école de la vie  ». Il a demandé à Allah de l’accepter dans son royaume.
Le porte-parole des cadres du grand Oti et de la région des Savanes, M. Douti Mabiba a considéré le disparu comme « un grand éclaireur » qui a contribué au développement du grand Oti et servi de modèle à sa communauté. « Vous avez fait l’essentiel sur terre, bonne route, vous serez gravé a jamais dans notre mémoire », a conclu M, Douti.
Né le 17 avril 1945 à Gando, El Hadj Fambaré Natchaba fit ses études primaires à Gando et Mango, le secondaire à Sokodé et Lomé. Après le BAC, il poursuit ses études en France sanctionnées par un doctorat d’Etat en droit public à l’Université de Poitiers. Décédé le 15 octobre dernier, il laisse derrière lui une veuve et cinq enfants.
Arrivé sur les lieux pavoisés pour la circonstance aux couleurs nationales, le chef de l’Etat a eu droit aux honneurs militaires rendus par les éléments du 5e secteur sous le commandement du colonel Gnakoula Bayassim.

Dans la même catégorie