INFORPRESS Fogo: 43 famílias da zona sul dos Mosteiros beneficiadas no quadro do segundo projecto de ligações de água da Afosol INFORPRESS Empresa chinesa Lee Sheng é nova parceira do Comité Olímpico Cabo-verdiano ANGOP Angola mantém-se na categoria de desenvolvimento médio ANGOP Quénia interessado em aprofundar cooperação com Angola ANGOP Ministro da Justiça realça esforços no combate à corrupção ANGOP Tribunal Supremo arrola ex-PR como declarante GNA GFA for Congress on December 19 GNA GFA names Committee GSCE AGP Visite du président de la Fifa, Gianni Infantino, au Gabon AGP Gabon : Giovanni Infantino, Stephen Jackson et Arthur Nkoumou Delaunay reçus par Ali Bongo Ondimba

Le chef de l’etat invité à revoir la réforme de l’eau dans le monde rural


   

Dakar – Le Secrétaire général de l’Association des maires du Sénégal (AMS), Mbaye Dionne, a invité le chef de l’Etat à revoir la réforme de la gestion de l’eau dans le monde rural par des concessionnaires.

’’Nous demandons au président de la République de revoir cette réforme en cours à travers l’Ofor (Office des forages ruraux) pour une privatisation et la suppression des Asufor (Association des usagers des forages) parce que c’est un recul dans la gestion de l’eau dans le monde rural’’, a-t-il dit.

M. Dionne s’exprimait, samedi, à Diourbel, lors d’une journée d’échanges dans le cadre d’une tournée dans les trois départements de la région pour rendre compte des activités du bureau de l’AMS.

Les échanges ont tourné autour des problématiques de l’accès à l’eau, à l’électricité, et au désenclavement. Les problèmes liés à l’éducation, la santé, la politique sociale et l’emploi ont également été soulevés.

Selon Mbaye Dionne, ’’le président de la République a consenti d’énormes efforts avec la réalisation de nombreux forages mais cette réforme mise en place pour supprimer les Asufor et les remplacer par des concessionnaires va faire régresser la gestion de l’eau dans les zones rurales’’.

Avec cette réforme, la gestion des forages est devenue un véritable problème au niveau des communes rurales, a t-il souligné.

’’Les forages tombent en pannes et ceux qui sont actuellement chargés de la maintenance ne le font pas correctement. Le prix de l’eau est devenu encore plus cher selon que l’on soit abonné ou pas’’, a déploré Mbaye Dionne par ailleurs maire de Ngoundiane (Thiès).

Il a également relevé que pour certaines formalités, les usagers sont obligés de rendre à la capitale régionale alors qu’avec les Asufor, tout se faisait sur place.

’’Cette réforme pose de sérieux problèmes dans sa mise en œuvre et marque même un recul par rapport à l’accès universel à l’eau, par rapport à la tarification, par rapport à la qualité et par rapport au service à la clientèle’’, a insisté le Secrétaire général de l’AMS.

En matière d’électricité, beaucoup de villages ayant bénéficié de l’extension du réseau, attendent depuis plusieurs mois sa mise en service.

Dans la même catégorie