AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique : Point de la situation de la COVID-19 au 20/09/2020 APS VINGT-SIX NOUVELLES INFECTIONS DE COVID-19 APS MACKY SALL SOULIGNE L’IMPORTANCE POUR LES PRODUCTEURS DE CONSTITUER DES COOPÉRATIVES AGRICOLES AIP Les membres du Rotory de Daloa et de Bouaflé à œuvrer pour le bien-être des populations malgré la pandémie de la Covid AIP Les leaders communautaires de Man sensibilisés sur la pratique de l’avortement thérapeutique AIP Cinquante tricycles remis aux femmes du Gôh, dans le cadre du programme social du gouvernement AIP Le plan national de gouvernance expliqué aux acteurs de la société civile de Daloa AIP Une campagne de sensibilisation sur la prévention des conflits électoraux lancée à Man AIP Une coordination des cadres du RHDP de Ferkessédougou installée AIP Le Conseil régional du N’zi offre des complets de pagne aux femmes de la région

Le Chef de l’Etat préside une réunion extraordinaire du Conseil National de Sécurité (CNS)


  10 Août      11        Securité (1590),

   

Niamey, 10 Août (ANP) – Le Président de la République Issoufou Mahamadou, Chef suprême des armées, a présidé, dans l’après-midi de ce lundi 10 août 2020, une réunion extraordinaire du Conseil National de Sécurité (CNS) au Palais de la Présidence.

Le chef de l’Etat était entouré, pour la circonstance, du Premier Ministre et Chef du Gouvernement, du Ministre de la Défense Nationale, du Ministre en charge de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, de celui Délégué au Budget et des différents responsables des Forces de Défense et de Sécurité (FDS).

Organe constitutionnel, le Conseil National de Sécurité (CNS) donne des avis au Président de la République sur les questions relevant des domaines de la sécurité, de la défense de la Nation et aussi sur la politique étrangère du pays.

Les délibérations issues de la réunion du CNS ne font l’objet d’aucune communication.

Rappelons que cette réunion intervient au lendemain d’une attaque terroriste survenue le dimanche 9 août 2020 à Kouré (Région de Tillabéri) à une soixantaine de kilomètres de Niamey, et ayant occasionné la mort de six français travaillant pour l’ONG ACTED et de deux nigériens leur servant de guide et de chauffeur.

Dans la même catégorie