APS FAN ZONE DE LA PROMENADE DES THIESSOIS : SOUS LES RAFALES D’AIR FRAIS, DES SUPPORTERS POUSSENT L’ÉQUIPE À LA VICTOIRE APS SENEGAL/DAGANA: 30.000 PERSONNES ONT DES DIFFICULTÉS D’ACCÈS À L’EAU POTABLE APS KALIDOU KOULIBALY :  »NOUS AVONS MONTRÉ DU BEAU JEU » MAP L’intégration régionale en Afrique reste « faible », selon l’IIRA MAP Plus d’un milliard USD de projets à financer au 7è Africa CEO Forum (organisateurs) LINA ALJA Urges Pres. Trump To Extend DED For Liberians In US ACP Bakambu envoie la RDC à la phase finale de la CAN 2019 ACP La stratégie « Mettre fin à la Tuberculose d’ici 2030 » reste la seule arme de la RDC contre cette maladie LINA New ‘Timing’ Reform Agreed At Freeport To Break Trade Barriers ACP Le Président Félix Tshisekedi encourage les Léopards

Le Chef de l’Etat reçoit le Chef de la mission FMI pour le Niger


  2 Novembre      38        Economie (22902), Finance (3737),

   

Niamey, 2 Nov (ANP) – Le Président de la République Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou a accordé ce mercredi, une audience au Chef de la mission du Fonds Monétaire International (FMI) pour le Niger Christoph Klingen.
A sa sortie d’audience, le responsable FMI a annoncé avoir eu l’honneur et le privilège de discuter au plus haut niveau « avec le Chef de l’Etat sur les avancées du Niger dans la sphère économique ainsi que sur les stratégies économique à mettre en œuvre qui contribueront à améliorer les conditions de vie des populations  et à l’économie du pays ».
« Nous avons aussi parlé des politiques prioritaires pour l’année 2018 et je sors ravi des échanges fructueux avec le Président de la République  avec à l’esprit la convergence de vue entre le Gouvernement et le FMI » a-t-il indiqué.
La plupart des questions évoquées au cour s de cette rencontre tourne autour des finances publiques, qui doivent être assises sur des bases solides selon Christoph Klingen. « Nous apprécions les efforts énormes du ministère des Finances dans ce domaine pour atteindre les objectifs fixés » a-t-il ajouté.
Le Chef de mission du FMI a également déclaré qu’il faut « renforcer le secteur privé  qui est le moteur de la croissance économique, et enfin l’environnement des affaires  mais aussi sur la façon de diversifier l’économie du pays ».
Cette audience s’est déroulée en présence du ministre des Finances Hassoumi Massoudou.

SML/Mhm/ANP Novembre 2017

Dans la même catégorie