INFORPRESS Tribunal Constitucional confirma José Augusto Fernandes como presidente do PTS INFORPRESS Santiago: Câmara de Santa Catarina e Embaixada da França reforçam cooperação INFORPRESS Futebol/Fogo: Campeonatos do primeiro e segundo escalões arrancam este fim-de-semana INFORPRESS Orlando Pantera é homem do futuro que precisa ser mais conhecido e debatido – Princesito INFORPRESS Boa Vista: Grupo de sindicalistas anuncia concentração de trabalhadores para sábado em Sal-Rei INFORPRESS Legislativas/Maio: PAICV preparado para conseguir um “bom resultado” – mandatário INFORPRESS Câmara de Comércio do Barlavento abre Incubadora Multissetorial de São Vicente INFORPRESS Brava: CNAD quer que o projecto Renda Brava ganhe sustentabilidade e perdure no tempo INFORPRESS Afrobasket’2021: Cabo Verde reclama da decisão da FIBA em reagendar os jogos com Uganda GNA Parliament okays Hawa Koomson, Oppong Nkrumah, Dr Akoto et al

Le choix d’un chef de canton divise la chefferie de Duekoué


  11 Février      9        Politique (15560),

   

Duekoué, 11 fév 2021 (AIP) – La désignation Kei Julien, chef de village de Tamably-Glodehé, en qualité de chef canton Zagné divise les chefs au sein de la chambre des rois et chefs traditionnels de Duékoué.

Il a été choisi par consensus dans l’alignée du défunt chef de canton Batahi Francois. Ce choix, a été entériné par le président du directoire des rois et chefs traditionnels du Guemon, sa majesté Guei Vlehi Vincent. Ce qui a mis la poudre au feu, explique-t-on.

Ses pairs, en effet, ont élu Dessieli Etienne, chef de village de Bagohouo pour remplacer le défunt chef de canton. Cette situation, crée un bicéphalisme au sein de cette institution régionale.

Le département de Duékoué compte deux cantons. Le canton central et le canton Zagné.

Selon le premier responsable de la chambre régionale des rois et chefs traditionnels du Guémon, cette élection, fait entorse aux règles de bon fonctionnement de l’institution.

« Selon les textes, on ne vote pas les chefs de cantons ni de tribus. Ils sont désignés dans l’alignée de celui qu’ils doivent remplacer par consensus », a-t-il soutenu.

Mais cette décision n’est pas de l’avis des dissidents. Ils ont décidé de ne plus participer aux activités de la chambre et promettent investir le leur le 25 février 2021.

Dans la même catégorie