APS COUPE DU MONDE EN CHINE : LE SÉNÉGAL QUALIFIÉ APS A SAKKAL, LE VÉCU D’UN ÉDILE DE 81 ANS POUR LA RÉÉLECTION DU PRÉSIDENT SORTANT ACAP Le CNLS entame les préparatifs de la journée du partenariat national « zéro discrimination liée au VIH en RCA » APS L’IMAM DES HLM SHELTER AUX JEUNES : « CHÉRISSEZ VOTRE PAYS PLUS QUE TOUT » MAP Le Niger se félicite de la contribution du Maroc à l’organisation du Sommet de l’UA à Niamey GNA GSA, CID closes down illegal gas cylinder plant GNA Agronomist advocates irrigation farming to supplement rain-fed agriculture GNA Banker, businessman granted GHC650,000 bail for stealing and abetment APS SEYDOU DIOUF : ‘’LA MARCHE D’UN PAYS NÉCESSITE UNE PERMANENCE DANS L’ACTION’’ MAP La MAP et la FAAPA font don d’équipements techniques à l’Agence congolaise d’information

Le climat pourrait faire venir des pluies diluviennes sur le Sahel


Rabat , 06/07/2017 (MAP), Les pluies diluviennes pourraient se multiplier « abruptement » au Sahel avec le dérèglement climatique et la modification du régime de la mousson africaine, selon une étude publiée mercredi.

Le réchauffement pourrait entraîner l’arrivée « soudaine » d’une saison des pluies très intense sur la région, une fois passée la barre des +2°C, voire même +1,5°C, indiquent ces recherches basées sur des simulations et publiées par la revue Earth System Dynamics.

« Bien que franchir ce point de bascule puisse être potentiellement bénéfique, le changement pourrait être si énorme que cela serait un défi d’adaptation majeur pour une région déjà instable », souligne dans un communiqué le Postdam Institute for climate impact research (PIK).

« L’ampleur du changement nécessite une attention urgente », prévient Anders Levermann, chercheur au PIK.

Le centre du Mali, le Niger, le Tchad pourraient recevoir autant d’eau que le nord du Cameroun ou le centre du Nigeria aujourd’hui, qui se caractérisent par un climat tropical.

Ce changement est lié au réchauffement des océans voisins, qui génère une évaporation, tandis que les vents de mousson venus de l’Atlantique se renforcent et se décalent vers le nord. La pluie, en tombant, relâche à son tour de la chaleur, transformant le processus en cercle vicieux.

 

Dans la même catégorie