AIP Kouadio Konan Bertin sollicite le soutien de « ses parents » du N’zi pour réussir sa mission de réconciliation AIP Législatives 2021: Le candidat Johann Djédjé soutient que le PDCI incarne le nouveau départ de Gagnoa AIP Législatives 2021 : Le candidat indépendant, Diabagaté Moussa veut améliorer les conditions de vie de la population de Gouméré-Tabagne AIP Législatives 2021 : Le candidat indépendant Tano Kouassi veut contribuer au développement de Bondoukou s’il est élu député ANP Niger : La Commission Nationale des Droits Humains salue la régularité du processus électoral APS L’ENTRAINEUR DU NDIAMBOUR ANNONCE SA DÉMISSION AIP AIR SÉNÉGAL SE DOTE D’UN NOUVEL AIRBUS A321 AIP Législatives 2021 : Le candidat indépendant Remi Dion pour le rajeunissement de la classe politique à Sangouiné APS CORONAVIRUS : 8 DÉCÈS ET 212 NOUVEAUX CAS POSITIFS ANNONCÉS APS CAN U 20 : LE GHANA EST LE FAVORI DE LA COMPÉTITION, SELON SON COACH

LE CNRA RAPPELLE LA TFM À L’ORDRE EN RAISON DE ‘’PROPOS DÉGRADANTS POUR LA FEMME’’


  15 Février      11        Société (29291),

   

Dakar, 15 fév (APS) – Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) annonce avoir adressé à la direction de la Télévision futurs médias (TFM, privée) un courrier tenant lieu de rappel à l’ordre, après avoir relevé, au cours de l’émission ‘’Jakaarlo’’ du vendredi 12 février 2021, des ‘’propos dégradants et dévalorisants pour la femme’’.

Le régulateur ‘’appelle la TFM à plus de vigilance et à veiller à ce que de telles dérives ne se reproduisent plus’’. Tout titulaire d’une autorisation de diffusion de programmes de télévision privée de droit sénégalais ‘’est responsable du contenu des émissions qu’il diffuse’’, rappelle-t-il, sur la base de l’article 15 du cahier des charges qui encadre le fonctionnement de ce secteur.

Parlant des propos en cause, le CNRA dénonce un vocabulaire ‘’d’une vulgarité extrême et inacceptable’’, qui plus est ‘’sans apport aucun dans la satisfaction des besoins d’information du public sur l’affaire dite Adji Sarr–Ousmane Sonko pendante devant la justice’’.

‘’Les termes injurieux et obscènes utilisés, faisant clairement place à un sexisme débordant, sont de nature à porter atteinte à la dignité et à la considération de la femme, tout en agressant les valeurs morales de notre société’’, argue le CNRA, se prévalant de sa qualité d’organe chargé de veiller au respect par les médias audiovisuels de la réglementation.

Dans la même catégorie