MAP Le Maroc parmi les 10 premiers pays qui ont réussi le défi de la vaccination contre la Covid-19 (OMS) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Des affiches des candidats déchirées à Bocanda AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Adama Bictogo appelle à voter pour le candidat désigné par le RHDP à Aboisso sous-préfecture AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 356 nouveaux cas de COVID-19 notifiés le 3 mars 2021 (Ministère) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le préfet de Bocanda invite les candidats à œuvrer pour la paix pendant la campagne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Au total 2 000 ménages vulnérables bénéficient de kits alimentaires et sanitaires à Abidjan AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le candidat RHDP de Tagadi et Sorobango veut continuer de soutenir les actions de développement du Gouvernement AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le candidat du PDCI compte défendre les intérêts de la population de Bonon APS MACKY SALL ANNONCE 8 MILLIONS DE DOSES POUR LA VACCINATION DE 4 MILLIONS DE PERSONNES APS LE PRÉSIDENT SALL PRÔNE LA FINALISATION DE LA STRATÉGIE NATIONALE DE PROTECTION CIVILE

Le colonel Albert Oniangué candidat au scrutin présidentiel de mars prochain


  2 Février      213        Militaire (381), Politique (15548),

   

Brazzaville, 02 Février (ACI) – L’ancien officier supérieur de l’armée congolaise à la retraite, le colonel Albert Oniangué, a annoncé, le 1er février à Brazzaville, sa candidature à l’élection présidentielle du 21 mars prochain, pour rétablir l’ordre moral et la justice sociale dans un pays qui traverse actuellement «une crise profonde et polymorphe».

Candidat indépendant, le colonel Oniangué qui exerce également en qualité de pasteur dans une Église évangélique à Brazzaville, au service des Congolais, notamment les plus démunis dans leur vie quotidienne, voudrait briguer la magistrature suprême pour restaurer la justice et l’équité.

«Nous assistons aujourd’hui à une noyade collective à laquelle les élites sont complices puisqu’elles ne portent pas assistance aux Congolais en détresse, alors qu’elles ont la possibilité de le faire», a-t-il dit, au cours d’une conférence de presse.

A propos de la paix au Congo, il a affirmé que celle-ci dans toute sa dimension morale, sociale et sécuritaire, peine à trouver sa place. «Elle demeure éphémère. Le fondement de toute paix est la justice et l’équité», a-t-il indiqué, ajoutant que «dans notre société, la vérité trébuche sur la place publique et la droiture n’a plus droit de citer».

«Je propose aux Congolais et aux jeunes dynamiques, de renouer avec leur identité et leurs valeurs pour revitaliser le potentiel humain. Ensemble nous redonnerons à la Femme et à l’Homme congolais leur dignité et nous rendrons à la Nation son honneur bafoué», a souligné M. Oniangué qui veut nouer avec le Congo un nouveau contrat de rétablissement.

Au niveau économique, citant les réactions des organisations de la société civile (Osc), il a rappelé que depuis l’effondrement des cours du pétrole en 2016, l’économie congolaise affiche en moyenne un taux de croissance négatif de -2,72% par an.

Selon lui, cette récession historique plonge chaque année davantage les Congolais dans l’extrême pauvreté. La République du Congo continue de s’enliser dans une crise morale qui accroit les faits impunis de mauvaise gouvernance, de corruption et de manipulation des consciences, s’est-il indigné.

Le colonel Oniangué a été successivement l’Aide de camp de deux présidents de la République du Congo, Jacques Joachim Yhombi Opango (feu) et Denis Sassou N’Guesso. Victime d’une tentative d’assassinat en 1993, il fut réfugié politique en France pendant cinq ans.

Depuis son retour au Congo en 1998, le pasteur Oniangué, Ancien Enfant de Troupe (Aet) s’est engagé en faveur de la paix et la réconciliation. Il est né le 15 octobre 1954 à Boundji-Atsé dans le département de la cuvette.

Dans la même catégorie