MAP Burkina: le gouvernement suspend l’exportation de l’or de production artisanale AIB Burkina : Le ministre Sorgho visite deux ponts réalisés à hauteur de 700 millions FCFA à Koudougou AIB Burkina : La reprise de la route Sakoinsé-Koudougou enregistre un taux d’exécution de 45,83% AIB Le ministre Bazié dit «merci» aux Russes pour la «franchise» et «respect mutuel» dans leur coopération avec le Burkina ANG Turismo/”Governo deve tirar proveito do Arquipélago dos Bijagós como um dos maiores destinos turísticos do mundo”, diz Adelino da Kosta Inforpress Afrobasket’2025: Líbia entra no grupo dos adversários de Cabo Verde Inforpress AAI quer melhorar o conhecimento do país e explorar os desafios sobre o fenómeno das migrações e asilo no contexto regional MAP CPS de l’UA: Le Maroc réitère que le succès de tout effort de consolidation de la paix en Afrique nécessite l’inclusion d’activités socioéconomiques ANP « La jeunesse constitue le fer de lance de la refondation »(Maire Central de Tahoua) APS SENEGAL-POLITIQUE-JUSTICE / L’opposant Ngagne Demba Touré transféré à la prison de Rebeuss, à Dakar

Le Complexe sportif Mohammed VI, « une vision futuriste pour le football marocain » (média burkinabè)


  3 Février      32        Sport (12413),

 

Ouagadougou, 03/02/2023 (MAP)- Le Maroc dispose d’une infrastructure haut de gamme à Salé, près de Rabat, le Complexe Mohammed VI de football, où ses équipes nationales toutes catégories confondues, préparent sereinement leurs compétitions, souligne l’Agence d’information du Burkina (AIB).

«Si le royaume chérifien est une locomotive du football africain, c’est en partie grâce à ses installations de dernière génération», indique l’Agence burkinabé.

Elle ajoute que la grosse performance (4e) des Lions de l’Atlas du Maroc lors de la dernière Coupe du monde au Qatar se comprend aisément. L’équipe a sereinement planifié le mondial dans le joyau du Complexe Mohammed VI de football. C’est un centre sportif qui dispose de presque tout, pour qu’une équipe réussisse sa préparation.

Inaugurée en décembre 2019 par SM le Roi Mohammed VI, l’infrastructure sportive construite sur une superficie de 29,3 ha, dispose d’équipements de pointe aux normes FIFA. Elle comporte quatre terrains de football avec du gazon naturel, trois terrains de football avec du gazon synthétique, un terrain de football en hybride, une salle de réathlétisation pouvant accueillir des matchs de futsal, une piscine olympique, deux courts de tennis et un terrain de beach soccer, ajoute la même source.

«Plusieurs clubs de football européens viennent y faire des stages pour préparer leurs compétitions. Le Complexe ouvre également ses portes aux équipes nationales étrangères qui désirent y faire un tour. Le Complexe Mohammed VI est un des plus importants du monde», explique un responsable du Centre, rapporte l’AIB, précisant que l’équipe espagnole du Real Madrid, vainqueur de la dernière Ligue des champions, qui prendra part à la Coupe du monde des clubs, installera ses quartiers dans ce Complexe ultra moderne.

Le Complexe Mohammed VI regorge des résidences pour l’équipe nationale A avec 66 chambres et 4 suites, pour l’équipe U23 (3 blocs d’hébergement comportant 150 lits) et pour l’équipe des U17 (45 chambres d’une capacité de 80 lits), ajoute encore l’Agence burkinabè.

Et de détailler que le Complexe possède également un centre de médecine de sport, des salles de physiothérapie, de test d’effort, de médecine dentaire, d’ophtalmologie, de traumatologie, de psychologie, de podologie, de médecine nutritionnelle, de radiologie, d’échographie, d’électrothérapie, d’ostéodensitométrie, de cryothérapie, etc.

Le Complexe Mohammed VI dispose aussi de restaurants, d’espaces de détente, d’un auditorium d’une capacité de 200 places (qui abrite différentes manifestations comme les conférences de presse des équipes nationales ou projection de films) et des bâtiments administratifs.

Le coût de réalisation du Complexe Mohammed VI qui va en droite ligne avec le programme national marocain de mise à niveau des infrastructures du football national dans son volet « Renforcement de la Formation », est de 630 millions de dirhams, note l’AIB.

Cette vision du Maroc de miser sur les infrastructures sportives, ne peut que propulser le football marocain à l’avant. Déjà les résultats sont visibles et séduisants : 4e place mondiale avec les Lions de l’Atlas, vainqueur de la Coupe de la Confédération CAF et de la Super coupe CAF (avec le RS Berkane), vainqueur de la Ligues des champions féminine (avec l’AS FAR), finaliste de la CAN féminine (Lionnes de l’Atlas). Bref, le Maroc est une locomotive du football africain, conclut la même source.

Dans la même catégorie