INFOPRESS Bailarino Djan Neguim impulsiona criação da Rede de Dança da CPLP Inforpress Bailarino Djan Neguim impulsiona criação da Rede de Dança da CPLP GNA Corruption: Government must pay attention to internal auditing GNA Dr Bawumia is an embodiment of competence– Friends ANG Forças Armadas/Conselho do CEMGFA apela militares a se absterem da política partidária AIP Le gouvernement veut propulser définitivement la Côte d’Ivoire au rang des pays à revenus intermédiaires AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Filets sociaux productifs : la Banque mondiale renouvelle sa confiance en l’Etat ivoirien AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La participation du secteur privé annoncé au séminaire gouvernemental Inforpress São Vicente: Problema de escassez de ovos no mercado resolvido só em meados de Maio – director da Sociave Inforpress Santiago Norte: Profissionais de saúde da linha da frente no combate à covid-19 já foram todos imunizados

Le Conseil Economique et Social clos sa première session ordinaire de l’année 2021


  27 Février      15        Economie (11705),

   

Bangui, 27 fév. (ACAP) – Les Conseillers économiques et sociaux de la République Centrafricaine ont procédé vendredi 26 février 2021 à Bangui, à la clôture des travaux de la première session ordinaire de l’année, en renouvelant partiellement leur bureau, en présence de Madame Eugénie Lucienne Ngbondo, ministre chargée des relations avec les institutions de la République.

Le nouveau bureau du Conseil Economique et Social (CES) se présente de la manière suivante :
1er Vice-président : Lucie Agbo Demba
2ème Vice-président : Vie de Dieu Ngoko Zenguet
Questeur : Bienvenu Paradis Rizane Gbadora
Rapporteur général : Clément De-Boutet M’Bamba
Rapporteur général adjoint : Dulcie Valérienne Mokosso

Au terme de ces travaux, les Conseillers économiques et sociaux ont recommandé, entre autres au gouvernement, de poursuivre les opérations de reconquête et de sécurisation territoriale, de faire de la lutte contre l’impunité un facteur fondamental du retour de la paix et de revoir les procédures d’importation et les taxes afin de faciliter l’approvisionnement et mieux gérer l’inflation.

Le président du CES, Alfred Taïnga Poloko a révélé qu’à l’occasion des opportunités des dialogues comme celles que son institution a créé, que la démocratie sera vernie et dans sa motte maturation, pourrait mettre au défis toutes autres vérités d’expropriation de la souveraineté du peuple par des moyens autres que le suffrage universel.

« En définitif, les principales préoccupations des entités et personnalités que nous avons sollicitées, seront transmises au gouvernement et aux différentes institutions de la République comme notre contribution aux réflexions préliminaires à la concertation annoncée par le Chef de l’Etat », a conclu le Conseiller Taïnga Poloko.

Il convient de rappeler que les travaux de la première session de l’année s’étaient concentrés sur une thématique principale à savoir : « la contribution à la consolidation de la paix, de la démocratie et à la relance économique ». Les Conseillers économiques et sociaux ont également donné un avis favorable au projet de loi portant Création de l’Agence Centrafricaine de Normalisation.

Dans la même catégorie