MAP Covid-19 : le président sénégalais appelle au renforcement des contrôles systématiques du port du masque GNA Police beefs up security to protect ballot boxes at Adaklu ANGOP Covid-19 : Angola regista 207 recuperados e 68 novos casos APS THIÈS : ’’ESPACE NDUGU’’, UN PROJET POUR MODERNISER LE PETIT COMMERCE DANS LES QUARTIERS APS HAUSSE DES CAS DE COVID-19 : MACKY SALL DEMANDE LE RENFORCEMENT DES CONTRÔLES SYSTÉMATIQUES DU PORT DU MASQUE AIP La GESTOCI teste son dispositif de sécurité sur ses installations AIP Le nouveau directeur régional de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle veut accompagner les responsables d’établissement AIP le gouvernement burkinabé estime a hauteur de 113 millions d’euros le soutien de l’union européenne AIP Plus de 2200 nouvelles cartes nationales d’identité disponibles à Dimbokro AIP Bientôt des logements pour les agents des Eaux et Forêts à Songon

LE COORDONNATEUR DU PEV ÉVOQUE UNE MENACE DE RUPTURE DU STOCK DES VACCINS


  17 Novembre      8        Santé (8162),

   

Dakar, 17 nov (APS) – Le Programme élargi de vaccination est confronté à un défi de financement durable en raison notamment d’une menace de rupture du stock de vaccins pour l’année 2020, a relevé mardi son coordonnateur, le docteur Ousmane Badiane.

Soulignant l’absence de rupture significative de vaccins depuis 2010, le docteur Badiane a plaidé pour un financement durable du PEV actuellement doté d’une ligne budgétaire de 3 milliards 117 millions de francs par année transférée à l’UNICEF pour la part de l’Etat dans l’achat des vaccins.

Les seules ruptures connues de vaccins en 2016 pour le BCG et 2017 pour la fièvre jaune étaient dues à des délais de livraison liés à des problèmes de disponibilité au niveau mondial, a-t-il expliqué lors d’un atelier d’orientation destiné à des journalistes.

Eligible à la subvention de l’Alliance mondiale pour la vaccination (GAVI en anglais), l’Etat verse cette somme comme contribution annuelle.

Dr Badiane a rappelé que pour l’achat de vaccins traditionnels, ’’il n’y a pas eu de problèmes de mobilisation de ce financement jusqu’en 2018, mais le décaissement n’a pas été effectué en 2019 et actuellement des commandes sont en suspens’’.

Aujourd’hui, la ligne budgétaire n’a pas été approvisionnée pour la campagne 2020 et on risque d’aller vers une rupture de vaccins en début 2021, a relevé le coordonnateur du PEV.

Il a insisté sur la nécessité d’œuvrer au renforcement des ressources pour la vaccination ‘’trop sérieuse pour qu’on l’assujettit à des bonnes volontés ou à l’organisation de téléthon’’, non sans relever que l’Etat devait s’engager à le faire car étant des dépenses de souveraineté.

’’On éprouve de la peine pour mobiliser les ressources allouées à la ligne budgétaire dédiée à l’achat des vaccins’’, a déploré le docteur Badiane.

A l’initiative de l’Association des journalistes en santé Population et Développement (AJSPD), l’atelier destiné aux rédacteurs en chef et chefs desk Santé des organes de presse, vise une meilleure compréhension du Programme.

Il s’agit également de partager avec les participants, au cours de la journée, les performances et les défis du PEV.

Dans la même catégorie