GNA Obetsebi Lamptey roundabout closed to traffic GNA Total of 5,200 basic and 79 SHS to be disinfected in Northern Region GNA Association of Lotto Marketing Companies, NLA and KGL partner for Welfare fund INFOPRESS Covid-19: Cabo Verde regista mais um óbito e 67 novos casos positivos INFOPRESS CNPD apresenta directrizes de tratamento de dados pessoais durante período de campanha eleitoral INFOPRESS Brava: Ministro destaca “bom estado vegetativo” das plantas mas elenca algumas preocupações no sector agrícola ACP Pour la redynamisation du partenariat entre le ministère du Genre et les partenaires au développement ACP La situation de crise d’ordre politique dans la province de la Tshopo soumise au Chef de l’Etat ACP Le président F. Antoine Tshisekedi ordonne l’application de la loi sur la sous-traitance en RDC AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le nouveau préfet de Grand Bassam engagé à booster le développement et préserver la paix

Le député Doho Simon joue les bons offices dans un conflit à Bangolo


  28 Juillet      12        Politique (11360),

   

Bangolo, 28 juil 2020 (AIP)- Le député de Béoué-Zibiao, Bléniméouin, Diéouzon, Guinglo-Tahouaké et Zéo communes et sous-préfectures (département de Bangolo), Doho Simon, a entrepris une mission de bons offices auprès des communautés autochtone et allogène dans le canton Tahouaké après des échauffourées qui les ont opposés suite à l’assassinat d’un autochtone.

M. Doho a rencontré successivement les populations autochtones comprenant les chefs traditionnels, la jeunesse et les femmes et les allogènes de manière séparée, mercredi 22 juillet, et a organisé une réunion commune vendredi 24 juillet, pour mieux s’imprégner des contours de ce qui a opposé les deux communautés.

« Nous ne pouvons pas continuer à compter les morts et les blessés à chaque fois dans notre canton. Nous trouverons, dans les prochaines semaines, un temps avec tous les autochtones, les allogènes et la communauté étrangère pour s’asseoir et discuter des bases d’une véritable cohésion sociale », a déclaré le député.

En attendant de trouver la date de ces assises, l’honorable Doho Simon a invité chacune des parties à faire baisser la tension et à cohabiter en bonne intelligence.

Le député a également recommandé aux populations du canton Tahouaké d’éviter d’attribuer la paternité d’un forfait individuel à toute une communauté, en vue de préserver un climat de paix dans la sous-préfecture de Diéouzon.

Au cours de ces premiers échanges, les dignitaires des autochtones et des allogènes ont promis de tout mettre pour que ce type d’accident meurtrier ne se reproduise plus.

Le dimanche 19 juillet, un autochtone a été tué dans sa plantation par un allogène. Le meurtrier a été mis aux arrêts et traduit devant le parquet de Man où il attend d’être jugé.

Dans la même catégorie