ANP Permettre aux pays pauvres d’accéder aux futurs vaccins contre la Covid 19 AGP Boké-Société ; Des vivres et de matériels de construction aux populations du village Kotobolia. AGP Dubréka/Education : Les résultats de 2020 jugés satisfaisants d’après la DPE. AGP Boké-Politique: La marche du FNDC étouffée AGP Labé : lancement de la campagne électorale du RPG Arc en Ciel sous fond de tension. ANG Cooperação/Presidente do Níger realiza visita de trabalho a Bissau ANG Saúde Pública/Durão Barroso nomeado presidente da Aliança Global para as Vacinas ANG Novo ano letivo / Alunos vão as aulas aos sábados ANG EUA-Eleições/ Joe Biden diz a Trump que se cale em debate conflituoso ANG Covid-19/UE sensibiliza Governo para economia ecológica

Le député Kansabala salue la décision de la SADC sur le retrait de l’armée zambienne du sol congolais


  27 Juillet      10        Militaire (297),

   

Kinshasa, 27 Juillet 2020 (ACP).- L’élu de la circonscription du territoire de Moba, le député national Jean Manda Kansabala, s’est dit satisfait de la décision de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), pour avoir sommé l’armée zambienne de se retirer du sol congolais dans 7 jours.

L’élu de Moba qui, dans une déclaration faite dimanche, a regretté tout de même du retard de cette mesure, parce que la population a beaucoup souffert.

Toutefois, a-t-il dit, «Je suis très heureux et je pense que la souffrance de la population de Moliro, Kibanga et de Kalubamba va diminuer. Malgré cela, il faudrait un accompagnement pour le retour de cette population qui a été chassée inutilement de ses villages».

Selon le député Jean Manda en mars dernier, les armées de la RDC et de la Zambie s’étaient affrontées dans le village de Kibanga, dans le territoire de Moba. Les militaires zambiens, appuyés par leur aviation, avaient même investi depuis le 15 mars ce village et y avaient hissé leur drapeau après avoir descendu celui de la RDC.

Il a déploré le fait que depuis le mois de mars dernier les éléments de l’armée zambienne ont occupé le village Moliro alors que cette entité n’appartient pas à la Zambie si l’on s’en tient à la frontière issue de la conférence de Berlin de 1885. Pour cette raison, le député a proposé de borner convenablement les limites entre les deux pays pour une solution durable.

Pour rappel, l’armée zambienne a été sommée de quitter le sol congolais endéans sept jours et évacuer ses troupes, indique le compte-rendu du Conseil des ministres de vendredi 24 juillet.

Selon ce document, la RDC avait saisi la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) sur le litige frontalier l’opposant à la Zambie, concernant les localités de Kibanga et Kalubamba. Toutefois, le Conseil des ministres n’a pas précisé à quand débute et prendre fin cet ultimatum

Dans la même catégorie