GNA President ends Greater Accra tour, commits to complete major projects GNA Breast cancer is not a spiritual disease – Dr Ackon AGP Gueckédou/ Transport : le syndicat préfectoral des taxi-motos à un secrétaire général AGP Conakry/ Environnement : La Gouverneure de Conakry lance la Campagne d’Assainissement à Bambéto AGP Matoto : 150 jeunes filles du CAF reçoivent leurs attestations après 2 ans de formation GNA Dangme Rural Bank’s profit for 2020 dips GNA KNUST alumnus donates one million Ghana cedis to support development projects GNA Wa West Assembly Members reject DCE nominee for second time GNA Young people encouraged to go into herbal plant farming GNA AMA District Citizens Monitoring Committee members evaluate P4H project

Le développement de l’Afrique passe par l’intégration régionale, selon la BAD


  28 Juin      61        Développement humain (244),

   

Abidjan, 28/06/2018 (MAP) – Le développement et l’industrialisation de l’Afrique sont tributaires du développement de l’intégration régionale, a estimé, mercredi à Abidjan, le vice-président de la Banque africaine de développement (BAD), Pierre Guislain.

« Si nous voulons accélérer le développement de l’Afrique, si nous voulons accélérer l’industrialisation de l’Afrique, il est absolument important de développer l’intégration régionale. Qui dit intégration régionale, dit également commerce régional », a souligné M. Guislain lors d’une table-ronde internationale sur les investissements et les risques de crédits en Afrique.

Selon M. Guislain, l’Afrique a besoin, pour son développement, de gros financements particulièrement dans le domaine des infrastructures routières et portuaires, mais, parallèlement, un impact tout aussi important qui peut être obtenu sans investissement en supprimant toutes les barrières au commerce.

« Vous faites un trajet de 200 km traversant deux pays, vous allez être arrêtés 10 fois par la police, la douane, les autorités du pays ou encore par les autorités locales. Il y a tout un système, toute une série de freins qui existent aujourd’hui à l’investissement et au commerce intra-africain qui freinent le développement de la région. Ces freins-là peuvent être levés sans aucun coût », a poursuivi le vice-président de la BAD, estimant que la levée de ces barrières vont permettre d’accélérer l’investissement ou le commerce.

« Ces réformes n’ont pas de coût, mais ont un impact énorme. Donc on a besoin d’investissements lourds en infrastructures, ça c’est clair. Mais on a aussi besoin de réformes fortes qui permettent de rentabiliser ces investissements », a-t-il dit.

Dans la même catégorie