APS FAN ZONE DE LA PROMENADE DES THIESSOIS : SOUS LES RAFALES D’AIR FRAIS, DES SUPPORTERS POUSSENT L’ÉQUIPE À LA VICTOIRE APS SENEGAL/DAGANA: 30.000 PERSONNES ONT DES DIFFICULTÉS D’ACCÈS À L’EAU POTABLE APS KALIDOU KOULIBALY :  »NOUS AVONS MONTRÉ DU BEAU JEU » MAP L’intégration régionale en Afrique reste « faible », selon l’IIRA MAP Plus d’un milliard USD de projets à financer au 7è Africa CEO Forum (organisateurs) LINA ALJA Urges Pres. Trump To Extend DED For Liberians In US ACP Bakambu envoie la RDC à la phase finale de la CAN 2019 ACP La stratégie « Mettre fin à la Tuberculose d’ici 2030 » reste la seule arme de la RDC contre cette maladie LINA New ‘Timing’ Reform Agreed At Freeport To Break Trade Barriers ACP Le Président Félix Tshisekedi encourage les Léopards

Le développement de l’infrastructure de base dans le domaine des TIC est nécessaire pour l’encouragement de l’investissement et le développement des partenariats avec l’Afrique (Forum)


  21 Octobre      51        Economie (22902), Innovation (317), Téchnologie (909),

   

Rabat, 21 oct 2015 (MAP) – Le développement de l’infrastructure de base dans le domaine des TIC est nécessaire pour l’encouragement de l’investissement et le développement des partenariats avec l’Afrique ont souligné, les participants au forum des télécoms/TIC en Afrique, ouvert mercredi à Casablanca

Ce forum, qui réunit régulateurs, opérateurs téléphoniques, fournisseurs de matériels, experts et professionnels, constitue une occasion pour échanger les expériences et proposer des solutions à même d’accélérer le développement des Télécoms/tic, d’optimiser les investissements et de développer les partenariats, ont-t-ils indiqué.

Les participants ont, par la même occasion, affirmé que le développement des infrastructures des Télécoms, des liaisons fixes, de la fibre optique, des connexions aux satellites, le large bande, l’accès aux réseaux, la croissance des mobiles, des Smartphones et des terminaux, impose en conséquence aux décideurs le développement de nouveaux services et nouveaux produits aux populations (e-gov, e-Banking ,e-Learning, e-commerce, e-santé télétravail …).

Ils ont à cet égard affirmé que le Maroc est devenu leader dans le domaine des nouvelles technologies et dispose aujourd’hui de grands acteurs dans le domaine des telecoms qui opèrent en Afrique.

Cette rencontre de deux jours devrait connaitre la participation de près de 400 acteurs économiques de haut niveau, présidents, directeurs généraux et décideurs issus du Maroc, du Sénégal, dont l’agence de régulation est partenaire, du Cameroun, de la Cote d’Ivoire, la Guinée , la Tunisie, l’Afrique du sud, le Congo, le Gabon, le Kenya et des pays du Moyen-Orient et d’autres pays, selon les organisateurs.

Au menu de cette rencontre figurent des tables rondes qui s’articuleront autour d’un benchmark et d’une cartographie de l’Afrique, les technologies et les modèles d’optimisation, la convergence technologique, le financement de la coopération interafricaine et le partenariat public-privé, la cyber sécurité en plus de workshops spécialisés et d’un espace de démonstration.

EK—-BR.
EN.

Dans la même catégorie