GNA Fertilizer can be used for other nefarious activities – Police GNA Ghana’s petroleum revenue must be utilized judiciously – PIAC GNA KPMG Appoints New Senior Partner ATOP REMISE OFFICIELLE DES INFRASTRUCTURES MARCHANDES AU MARCHE PREFECTORAL D’ELAVAGNON ANP BEPC 2019 Maradi : 32.523 candidats se sont lancés pour les épreuves ANP Le Président de la République reçoit l’ancien Chef d’Etat béninois Soglo ANP Niger : La loi réprimant la cybercriminalité adoptée au parlement GNA NADMO disburses GH814,000.00 to support June 3rd disaster victims GNA Stratcomm launches 7th Edition of Ghana Garden and Flower Show GNA Tema Kwasea Dwaso traders appeal for more time

Le développement du contenu numérique, essentiel pour réaliser un saut qualitatif dans le secteur des télécommunications au Maroc (responsable)


  17 Décembre      44        Innovation (320), Photos (21144), Téchnologie (949),

   

Rabat, 17 déc. 2015 (MAP) – Le développement du contenu numérique est essentiel pour réaliser un saut qualitatif dans le secteur des télécommunications au Maroc, a souligné, jeudi à Rabat, le directeur général de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), Azeddine El Mountassir Billah.
S’exprimant à l’ouverture de l' »African Digital Summit 2015″ (Sommet africain du digital) organisé par le Groupement des annonceurs du Maroc (GAM), M. El Mountassir Billah a relevé l’importance de développer les projets numériques à travers l’adoption d’une politique publique claire, en vue de gagner le pari de la promotion des télécoms et des nouvelles technologies au Maroc.
La libéralisation des télécommunications a contribué au développement de l’économie nationale, a-t-il noté, faisant savoir que ce secteur représente 50 pc des investissements étrangers et constitue le premier contributeur fiscal du Maroc.
Selon le directeur général de l’ANRT, le secteur du numérique, qui a connu un progrès considérable au cours de la dernière décennie, est appelé à mettre en place un système économique qui mise sur le développement du contenu, notamment dans le contexte actuel marqué par la baisse des prix et le recul des investissements dans le secteur des télécoms.
Il a appelé, dans ce sens, à accompagner et à appuyer les entreprises émergentes tout en mettant en place une véritable politique de libéralisation du secteur du digital, soutenant que l’avenir numérique repose sur le contenu pour attirer des consommateurs de plus en plus exigeants.
M. Mountassir Billah a également mis l’accent sur la contribution considérable du secteur des télécoms à la croissance économique, notamment à la lumière de la hausse des demandes internes sur les services d’Internet et de la concurrence entre les acteurs du secteur des télécoms, relevant que le nombre des abonnés à Internet a dépassé 6 millions de personnes en 2014.
Et d’ajouter que les technologies numériques, qui représentent une haute valeur ajoutée aussi bien pour les acteurs économiques que pour l’administration publique, permettent également aux citoyens d’accéder aux services d’internet à haut débit et encouragent les PME à faire usage des systèmes informatiques pour renforcer leur compétitivité et leur productivité.
Au programme de cette rencontre de deux jours, qui sera marquée par la présentation des résultats de l’étude annuelle sur les tendances du digital côté annonceurs « Digital Trends Morocco 2016 », figurent des exposés sur des questions ayant trait notamment au secteur numérique au Maroc, à l’innovation dans les services numériques et à l’innovation numérique.
Elle se veut une occasion unique, pour des annonceurs représentant 4 continents et plus de 650 participants de plusieurs pays africains, de découvrir les tendances du digital et anticiper sur les évolutions futures impactant leurs stratégies marketing et leur fonctionnement en général.
L’événement s’inscrit dans le cadre de la stratégie globale du GAM dans le domaine du digital visant principalement à accompagner les annonceurs dans leurs démarches au niveau du digital, à professionnaliser et structurer le secteur et améliorer les relations entre les différents acteurs. Il s’agit aussi d’initier des projets structurants porteurs de valeur ajoutée pour l’ensemble des parties prenantes et de contribuer au développement des écosystèmes du digital et de l’économie numérique en Afrique.
Le Groupement des Annonceurs du Maroc se présente, aujourd’hui, comme représentant unique des annonceurs. Le travail du GAM ne se limite pas à la défense des intérêts directs de ses membres, mais il consiste également à développer le professionnalisme dans la pratique du marketing et de la publicité en renforçant l’expertise des adhérents d’une part et d’autre part à promouvoir une publicité responsable et respectueuse du public, nécessaire pour la construction de la confiance des consommateurs envers les marques.

FO—TRA.
BZ.

Dans la même catégorie