APS MÉDINA BAYE : DES TESTS DE DIAGNOSTIC RAPIDE POUR LA PRÉVENTION DU COVID-19 ANP Agadez : La DGD fait découvrir le nouveau Code national des douanes ANP Diffa by night : Restez chez vous, on sécurise ! ANP Dosso abrite un atelier de sensibilisation des médias sur la participation politique des femmes ANP Niger : 3,8 millions de personnes auront besoin d’assistance humanitaire en 2021 (ONU) AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020: Le RHDP exhorte les populations à tourner le dos aux fausses rumeurs à Grand-Lahou AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : Une cinquantaine d’observateurs bénévoles formés par le CNDH à Agboville AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’Association ‘’idées de paix’’ sensibilise pour des élections apaisées APS PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE : OUATTARA ET KKB ONT TENU LEUR DERNIER MEETING MAP Côte d’Ivoire/Présidentielle : la CEDEAO dépêche des observateurs à Abidjan

Le dialogue inter-libyen de Bouznika pourrait être le prélude à une solution à la crise dans ce pays (expert italien)


  9 Septembre      21        Politique (12347),

   

Rome, 09/09/2020 (MAP)- Le dialogue entre les délégations du Haut Conseil d’État et du Parlement libyens à Bouznika, qui s’est déroulé avec le soutien et à l’initiative du Maroc, pourrait être le prélude à une solution à la crise libyenne, a souligné, mercredi, l’expert italien, Marco Baratto.

Le dialogue entre le Haut Conseil d’État et le Parlement de Tobrouk est basé sur trois principes fondamentaux, en l’occurrence la protection de la Libye en tant qu’État unifié, indépendant et incarnant pleinement l’esprit patriotique du peuple libyen, l’engagement que la solution à cette crise doit être politique, en plus de la confiance dans la capacité des parties libyennes à trouver une solution qui leur permetrant de surmonter les difficultés et d’aller de l’avant dans leurs efforts au service des intérêts suprêmes du peuple libyen, a indiqué l’expert italien dans un article d’opinion publié sur le site d’information Informazione.

M. Baratto a mis l’accent, dans ce sens, sur l’impératif « d’appuyer et d’encourager l’initiative prise par le Maroc sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI », dans la mesure où, a-t-il, « c’est une initiative d’une grande importance pour l’Europe, étant donné que la plupart des flux de migrants proviennent de la Libye ». Aux yeux de cet expert, « seul un État libre et pleinement souverain peut garantir la sécurité de ses frontières ».

Le Maroc « ne veut pas dicter d’agendas ou proposer des solutions, mais cherche tout simplement à offrir aux parties concernées un espace neutre pour discuter de l’avenir de la Libye d’une manière pratique et sans problème », a-t-il relevé.

Il a souligné que les efforts déployés par SM le Roi Mohammed VI pour venir en aide au peuple frère de la Libye s’inscrivent dans le cadre d’une politique plus large de solidarité envers tout le Maghreb, affirmant que l’aboutissement du dialogue promu par le Maroc dans le cadre de la mission de paix des Nations Unies en Libye « sera une grande victoire pour tout le Maghreb ».

Entamées dimanche à Bouznika, les séances du dialogue libyen entre les délégations du Haut Conseil d’État et le Parlement de Tobrouk, visent à maintenir le cessez-le-feu et à ouvrir des négociations pour mettre fin au conflit entre les protagonistes libyens.

Au terme de la première journée, les deux délégations ont exprimé leur ambition sincère de parvenir à un consensus qui mènera la Libye à bon port et mettra fin aux souffrances du peuple libyen.

Elles ont également salué la volonté sincère et le souci du Maroc de créer le climat fraternel approprié aidant à trouver une solution à la crise libyenne, afin d’aboutir à une solution de nature à réaliser la stabilité politique et économique du pays et à permettre de faire face à la souffrance du peuple libyen et s’acheminer vers l’édification d’un État fort et stable.

Dans la même catégorie