AIP Un sous-préfet ivoirien échappe à un lynchage AIP Les partisans de Laurent Gbagbo jubilent à Bonoua AIP Les enseignants de Los Angeles en grève GNA First Lady to host Merck African Asian Luminary Conference in October GNA Professor Atsu Ayee calls for reconstructing the Ghanaian society GNA NDC postpones flagbearer election APS POUR UN ALLÈGEMENT FISCAL FAVORISANT UN RETOUR RAPIDE SUR INVESTISSEMENT APS THIÈS : PARENTERUS, UNE USINE DE ’’SOLUTÉS STÉRILES’’ INAUGURÉE À BAYAKH 15 janvier 2019 à 21h15min 0 0% Tags: APS SODAGRI TABLE SUR UNE PRODUCTION DE 270 000 TONNES DE RIZ À KOLDA APS LES MONITEURS DES DAARAS MODERNES CHOISIS PARMI LE PERSONNEL DE L’EDUCATION NATIONALE (MINISTRE)

Le duo nigérian P-Square considère son concert à Mawazine comme une nouvelle étape pour enrichir son répertoire africain


  31 Mai      43        Arts & Cultures (2292), Musique (428),

   

Rabat, 31 mai 2015 (MAP) – Le duo nigérian P-Square s’est dit dimanche ravi de pouvoir se produire au Maroc dans le cadre du Festival Mawazine-Rythmes du monde (29 mai- 6 juin), se disant convaincu que son concert du soir marquera une nouvelle étape dans sa carrière sur la voie d’enrichir son répertoire africain avec des rythmes de l’Afrique du Nord.

Un artiste africain peut être une immense star planétaire, mais sa réussite doit être forgée avant tout en Afrique, ont insisté les frères jumeaux nigérians Paul et Peter Okoye qui promettent une soirée bien festive au public de la scène africaine de Mawazine, Bouregreg, sous les rythmes R’n’B Socca Africain, un genre qui a valu au groupe sa notoriété planétaire.
Fiers de leurs origines et identité africaines, les deux frères considèrent que le continent africain, riche en sonorités, rythmes et traditions musicales, offre d’énormes opportunités aux artistes pour enrichir leurs répertoires respectifs.
Les musiciens africains, ont-ils dit, sont appelés plus à afficher leur différence et s’imposer par leurs personnalités et leurs styles plutôt que d’entrer en compétition avec les artistes américains et européens.
Dans leur perception de l’évolution de la musique africaine, ils ont relevé que cette musique est en perpétuel changement, tirant profit de la diversité des instruments et son ouverture sur différentes tendances (RnB, reggae, hip-hop, rap..).
Une ouverture qu’ils revendiquent eux-mêmes dans leur répertoire car ils ne souhaitent pas se voir cantonnés dans un style spécifique. On aime se sentir libre, ont souligné Paul et Peter Okoye.
A leurs yeux, peu importe les influences, l’essentiel c’est de faire de la bonne musique.
La musique est une langue universelle qui a cette capacité de briser les barrières culturelles et les frontières à travers le continent, et même ailleurs, ont-ils dit.
Leur conseil aux jeunes talents africains, c’est de faire confiance à eux-mêmes, toujours persévérer pour donner le meilleur d’eux sans se laisser décourager par certains avis démoralisateurs de leur entourage et surtout « soyez africains et réussissez en Afrique! ».
P-Square est le groupe nigérian inventeur du R’n’B socca Africain. Composé des frères jumeaux Peter et Paul Okoye, le duo devient célèbre grâce à des tubes comme « Bizzy body 2 », « Get squared » et « Do me ». Leur premier album « Last Nite » sorti en 2003 était un véritable succès. A partir de 2006, P-Square enchaine les récompenses, notamment au Hip Hop World Awards.
En 2007, ils sortent leur album le plus vendu jusqu’à présent, « Game Over ». En 2009, le duo sort son quatrième album studio, « Danger ». Avec plus de 8 millions d’albums vendus à travers le monde, soit l’équivalent de 16 disques de diamant en France, P-Square est l’un des groupes africains les plus célèbres à l’heure actuelle.

TI—COUV.
EN.

 

Dans la même catégorie