APS MACKY SALL À KAOLACK POUR LANCER LES TRAVAUX DE DRAGAGE DU PORT APS LE PNUD RÉITÈRE SON ENGAGEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE MAP Présidentielle en RDC: Report de la visite de la délégation africaine de haut niveau qui devait se rendre lundi à Kinshasa (communiqué) ABP « Un milliard de francs CFA pour soutenir l’écosystème du numérique au Bénin » dixit Mme Aurélie Adam Soulé Zoumarou ABP La santé des populations préoccupe une mission médicale chinoise à Lokossa MAP Attaque dans le Nord du Mali: au moins huit Casques bleus tchadiens tués AIP Côte d’Ivoire: Environ 4 T de drogue et 23 T de divers produits prohibés incinérés à Aboisso ANP 3 Nigériens primés pour leurs projets innovants ANP Appui de la BID de plus 10 milliards FCFA à la filière riz au Niger MAP Attentat de Nairobi: la police arrête la femme et le père du kamikaze

Le film « grand place » d’Anne Jo Brigaud montre « un visage nostalgique » de Saint-Louis


  19 Mai      80        Arts plastiques (71), Cinéma (301),

   

Dakar, 19 mai 2017 -(APS) – Le documentaire « Grand place », de la réalisatrice franco-sénégalaise Anne Jo Brigaud, projeté au Théâtre national Daniel-Sorano, mercredi, à Dakar, montre un « visage nostalgique » de la ville Saint-Louis (nord).

Le film de 70 minutes fait un zoom sur la rue Lieutenant Pape-Mar-Diop, où des personnes du troisième âge se retrouvent pour discuter de divers sujets liés notamment au « vieux Saint-Louis », cette ville tricentenaire.

L’œil de la caméra est fixé sur le vieux S. Thiam qui, chaque matin, arrive, après la traversée du pont Faidherbe, à son atelier conservé jalousement dans cette rue singulière du nord de l’île.

L’atelier s’ouvre sur le fleuve, non loin du débarcadère du mythique bateau « Bou El Mogdad ». Un fleuve qui voit débarquer des bateaux venus de divers horizons. Le théâtre aussi de nombreuses régates « belles à voir ».

Il y a aussi le quai de pêche de Saint-Louis, les anciens lieux de commerce très « florissants » de cette ville, comme « Les Messageries du Sénégal » ou le « Fret », des lieux figés dans la mémoire de Saint-Louisiens.

Et le regret se lit sur le visage de ces personnages du troisième âge qui se désolent le « dépérissement » de la ville, la « pauvreté » et « la mort » du métier d’antiquaire, une conséquence des « problèmes » auxquels est confronté le tourisme local.

Le film met un visage sur le nom du lieutenant Pape Mar Diop, dont les photos-souvenirs ont été dévoilées par des vieux qui ont bien connu ce combattant de la Première guerre mondiale (1914-1918).

Un autre nom « légendaire » de Saint-Louis est évoqué, celui du boxeur Battling Siki, Louis Mbarick Fall, à l’état civil. Il est né à Saint-Louis en septembre 1897 et a été le premier champion africain de boxe.

« Une Afrique positive »

Selon les amis du vieux Thiam, le boxeur a été assassiné en 1925 à New York, aux Etats-Unis, et « sa dépouille a été ramenée dans sa ville natale, où il repose, au cimetière Thiaaka-Ndiaye ».

L’un des passants de la rue Lieutenant Pape-Mar-Diop affirme que le développement du Sénégal partira de la vallée du fleuve Sénégal, dans l’actuelle région de Saint-Louis. Une prophétie qu’il réitère « depuis 25 ans ». Il est question de développement économique, de métissage, etc., dans les causeries quotidiennes des personnes du troisième âge.

Selon Anne Jo Brigaud, « Grand place » montre « une Afrique positive, avec de belles images prises en panorama pour expliquer qu’il n’y a pas que ce côté négatif qui est toujours mis en exergue dans les médias occidentaux ».

A ceux qui ne connaissent pas l’histoire de la ville de Saint-Louis, capitale de l’Afrique occidentale française, l’occasion est donnée, avec ce documentaire, de connaître un pan de son histoire. Pour certains, ceux de la génération de S. Thiam, regarder « Grand place », c’est ouvrir un cahier de souvenirs.

Le documentaire est une production de « Sunuy Films », une structure basée à Lyon, en France. Il a bénéficié du Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle (FOPICA), mis en place par le ministère sénégalais de la Culture et de la Communication.
FKS/ESF/OID

Dans la même catégorie