NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Le FMI accorde plus de 55 milliards de F CFA au Gabon


  2 Août      44        Economie (21994), Finance (3696),

   

Libreville, 02 Août (AGP) – Le Fonds monétaire international (FMI), après avoir relevé les dérapages budgétaires, vient  de valider le décaissement de la 2ème tranche de l’appui budgétaire dans le cadre du Plan de relance économique  du Gabon, un montant estimé à  100 millions de dollars, soit  plus de 55 milliards de francs au profit, a-t-on appris, mercredi à Libreville, dans le journal jeune Afrique.

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international, réuni mercredi à Washington,  a validé le décaissement d’une somme de 100 millions de dollars, soit 56 milliards 463 millions 037 milles 100 F CFA,  au titre du mécanisme élargi de crédit (MEDC) au profit du Gabon.

Les administrateurs, après plusieurs rounds de négociations entamés depuis le début de l’année, viennent  d’accorder  au Gabon,le décaissement de la 2ème tranche de l’appui budgétaire du FMI, dans le cadre de son Plan de relance économique (PRE).

Ces derniers se sont appesantis sur  les premiers résultats des réformes apportées par le gouvernement gabonais, dans l’assainissement des finances publiques. Notamment les mesures fortes de réduction du train de vie de l’Etat adoptées dernièrement par l’exécutif, la diminution de la masse salariale, l’apurement de la dette intérieure dans le cadre du club de Libreville, l’optimisation des recettes fiscales  avec la mise en place prochaine de l’office gabonais des recettes, la levée des subventions sur les prix des carburants, la protection des dépenses sociales.

Aussi, on-t-ils encouragé le Gabon à maintenir le rythme de ces réformes. Rappelons  que le FMI avait déjà accordé 58 milliards au Gabon en juin dernier.

Carine Stella M’Voubou

Dans la même catégorie