MAP L’engagement du Maroc en matière de coopération Sud-Sud est guidé par une Vision Royale clairvoyante plaçant l’élément humain au cœur des préoccupations APS UN LYCÉE À GÉNÉRATION FOOT POUR MIEUX METTRE EN EXERGUE ’’LA DIMENSION ÉDUCATIVE DU SPORT’’ ACP Une délégation de l’U.E reçue par le Président Félix-Antoine Tshisekedi APS MODERNISATION TITRES DE TRANSPORTS : LES PREMIÈRES CARTES GRISES NUMÉRISÉES REMISES À LEURS DÉTENTEURS APS PARIS : UNE SCULPTURE DE BRONZE EN HOMMAGE AU SCULPTEUR OUSMANE SOW APS FEMMES ET SCIENCE : LES DOCTORANTES SÉNÉGALAISES INVITÉES À PARTICIPER AU PROGRAMME L’ORÉAL/UNESCO AIB Burkina : naissance d’un parti pro-Kaboré AIB Burkina : une organisation de la société civile accuse le pouvoir de vouloir sa liquidation AIB Bertrand Traoré incertain, 3 autres joueurs forfaits contre la Mauritanie APS PLAIDOYER POUR UNE RÉFORME DU SECTEUR DE L’HYDRAULIQUE

Le FMI exhorte les pays exportateurs de pétrole à poursuivre les ajustements budgétaires


  8 Mai      56        Economie (22856), Finance (3735),

   

Libreville, 08 Mai (AGP) – À l’occasion de la présentation des études économiques et financière, tenue ce mardi à Libreville, le Fonds monétaire internationale (FMI) a recommandé aux pays exportateurs de pétrole de poursuivre l’ajustement budgétaire et la diversification de l’économie.

« En profitant du rebond des cours des matières premières, tout en profitant des mesures crédibles pour augmenter les recettes pétrolières et accroitre l’efficience de leurs dépenses publiques, les pays exportateurs de pétrole  doivent poursuivre l’ajustement budgétaire et la diversification économique », a déclaré le directeur adjoint département FMI, Dominique Desruelle.

S’agissant du Gabon, les experts ont invité les autorités à poursuivre les efforts dans l’assainissement des services publiques, afin d’atteindre le taux de croissance de 3.7 % qu’il s’est fixé. Aussi, ont-ils salué la reprise de l’activité économique dans le pays ; laquelle s’élevait à 2.7 % contrairement à 2016 où elle s’affichait à 0.6%.

En effet, l’élan amené par la conjoncture extérieure favorable, invite les États concernés à prendre des mesures pour réduire les vulnérabilités et augmenter leur potentiel de croissance à moyen terme, selon les experts du FMI.

À ce propos, Dominique Desruelle, a indiqué que la dette publique doit être contenue par une politique budgétaire prudente, et la politique monétaire doit privilégier une inflation peu élevée.

« Les pays doivent poursuivre l’application des réformes visant à réduire les distorsions du marché, à promouvoir un environnement propice à l’investissement privé, et à renforcer la mobilisation des recettes, afin de donner aux États les moyens d’investir dans le capital humain et matériel. Des priorités qui dépendront des caractéristiques propres à chaque pays et de la solidité de leurs facteurs économiques de base », a-t-il souligné.

ERAM/SM/FSS

Dans la même catégorie