GNA Osei-Owusu tasks policymakers to promote good governance APS ENQUÊTE BBC : LA CHAMBRE AFRICAINE DE L’ÉNERGIE POINTE ’’UN MANQUE DE COMPRÉHENSION DE L’INDUSTRIE PÉTROLIÈRE’’ APS LE DG DE LA SONACOS PROMET DE REDRESSER L’UNITÉ DE LOUGA APS VERS L’EXÉCUTION D’UN PROJET DE RENFORCEMENT DES ÉCOSYSTÈMES DU FERLO AGP Le dynamisme du Gabon relevé à la 27ème Assemblée Régionale Afrique de l’APF AGP Gabon : Un agent de la sécurité pénitentiaire interpellé avec ses complices pour trafic d’ivoire LINA CDC Plans Grand Campaign Assembly For June 22 – Official LINA “You’ll Have New Market In 31 Days,” Pres. Weah Tells Old Road Residents LINA Pres. Weah Urges Increased Trade, Commerce Collaboration In Africa APS MOUSSA NDIAYE, GRANDE RÉVÉLATION DE LA COUPE DU MONDE U20 (FRANCE FOOTBALL)

Le FMI s’engage à préserver la croissance à moyen terme


  21 Avril      39        Economie (23945), Finance (3778),

   

Kinshasa 21 avril 2018 (ACP).- Mme Christine Lagarde, directrice générale du Fond monétaire international (FMI) s’est engagée pour préserver la croissance à moyen terme, en renforçant la résilience du secteur financier, en réaménageant les marges de manœuvre et en poursuivant les réformes structurelles à l’endroit des dirigeants des pays du monde dont la RDC.

Mme Christine Lagarde a déclaré que ces recommandations sont contenues dans le programme d’action mondiale du FMI actualisé en avril 2018 et que la remise ouvre est un créneau pour renforcer la résilience macroéconomique.

Dans des nombreux pays, la politique budgétaire devrait viser à reconstituer les réserves, à améliorer les comptes de l’Etat et à stabiliser la dette publique, tout en répondant aux besoins d’infrastructure, à investir sans les compétences de la population active et à soutenir la croissance à moyen terme a-t-elle affirmé.

Elle a souligné que des instruments macro prudentiels doivent venir compléter les mesures micro prudentielles prises pour atténuer les risques pesant sur les marchés financiers, notamment en raison de la persistance des taux d’intérêts bas. Des analyses futures aideront également à mettre en lumière les problèmes et les lacunes réglementaires qui subsistent dix ans après la crise financière mondiale.

Suivant ce plan d’action mondiale, Christine Lagarde souhaite que des réformes structurelles s’imposent pour relever les perspectives de croissance à moyen terme , inverser le ralentissement de la convergence des revenus, appuyer la diversification et veiller à étendre au plus grand nombres les avantages de la technologies et de l’intégration mondiale.

Elle encourage les pays à collaborer au sein d’un système commercial multilatéral, ouvert et fondé sur des règles, corriger les risques qui découlent des déséquilibres mondiaux excessifs, et s’attaquer aux problèmes communs. Afin de déterminer les priorités, le FMI entend continuer à se pencher sur les questions de gouvernance. ACP/YWM/BSG/Kji

 

Dans la même catégorie