ACP CHAN/Cameroun : 4 Joueurs des Léopards testés positifs au coronavirus ACP 215 nouveaux cas confirmés de Covid-19 enregistrés au cours de la seule journée de samedi en RDC ACP Haut-Katanga : nécessité de construire un mausolée pour Patrice Emery Lumumba ACP Sud-Kivu : les vulnérables de la communauté locale et des réfugiés burundais pris en charge par l’AFPDE à Uvira ACP Les évêques de l’Afrique centrale exhortent la population de Beni à l’espérance comme aurore d’un nouveau matin ACP «Le débat congolais» une émission télévisée en hommage à L.D. Kabila  réalisée au marché de la Liberté ACP 60 ans après Lumumba : les Africains appelés à travailler en communion GNA Probe allegations against me-Akatsi South MCE GNA St. Alban AYPA donates to Tema General Hospital GNA Traders in Kasoa market ignore covid-19 protocols

Le fonctionnement du marché de l’électricité de la CEDEAO expliqué aux responsables de communication des régulateurs du secteur


  23 Décembre      14        Société (27365),

   

Abidjan, 23 déc 2020 (AIP) – Les responsables des services de communication des organismes de régulation de l’électricité des Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont pris part à Aburi, au Ghana, du 14 au 17 décembre 2020, à un atelier sur le fonctionnement du marché régional de l’électricité dans le cadre du lancement de la deuxième phase dudit marché prévu en 2022 en raison de la pandémie du COVID-19.

Ce marché est un système d’échanges qui permettra de réduire considérablement le coût moyen de la production énergétique dans la région et d’améliorer l’accès à une électricité plus propre et plus fiable.

Organisé par l’Autorité de régulation régionale de l’électricité de la CEDEAO (ARREC), l’atelier visait à permettre aux participants d’approfondir leurs connaissances sur le fonctionnement du marché régional de l’électricité, afin d’améliorer leur performance professionnelle pour éclairer les parties prenantes sur les bénéficies du marché régional et le rôle de l’ARREC dans son développement.

Au cours de cet atelier, il a été évoqué la raison de la création du marché régional de l’électricité, les défis posés par les actifs et les infrastructures de transport et de distribution, l’importance de la capacité de transport et les méthodes d’attribution de la capacité de transport aux acteurs du marché et le mécanisme de règlement des différends destiné à assurer le bon fonctionnement du marché régional de l’électricité.

L’atelier a également abordé les étapes de développement du marché à travers la séparation comptable et la structure du monopole de dégroupage, ainsi que la justification de la réglementation des tarifs de l’électricité et la dynamique de la méthodologie et du modèle de tarification régionale de l’électricité de la CEDEAO.

Y ont pris part les responsables de communication du Bénin, du Togo, du Burkina Faso, de la Sierra Léone, de la Gambie, du Nigeria, du Ghana, du Sénégal et de la Côte d’Ivoire (ANARE-CI).

Le siège de l’ARREC est à Accra au Ghana. Le marché régional de l’électricité a été lancé, le 29 juin 2018 à Cotonou, au Bénin par le président Patrice Talon.

(AIP)

Dans la même catégorie