MAP Le Maroc, un partenaire de référence pour l’Andalousie (président du gouvernement andalou) GNA ‘Karela players are aiming at historical achievement’ – Alagidede ACI LA MAIRIE DE BACONGO ORGANISE «UN VILLAGE RÉCRÉATION » EN JUILLET PROCHAIN ACI CONGO: NÉCESSITE DE CRÉER LE TITRE HONORIS CAUSA A UNIVERSITÉ MARIEN NGOUABI GNA Togbe Afede to bury mother June 29 GNA Petroleum Commission secures training for Ghanaian students in Canada GNA NDC Activist calls for fairness in employment opportunities GNA Government releases new Tertiary Education Policy Reforms ACI CONGO: L’OMS ANNONCE UN NOUVEAU CLASSEMENT POUR LA PREMIÈRE ANALYSE DE HÉPATITE B-C ACI REPRISE DES TRAVAUX PRELIMINAIRES POUR LA CONSTRUCTION D’UN PONT SUR LE FLEUVE NIARI

Le forum africain des énergies renouvelables, un rendez-vous fédérateur et mobilisateur (présidente du forum)


   

-(ES : Rachid Maboudi)-.

 

Rabat, 29/09/2017 (MAP) – Le forum africain des énergies renouvelables, qui a jeté l’ancre cette année à Bamako, est un rendez-vous fédérateur, mobilisateur et créateur d’une grande dynamique dans les pays hôtes, a affirmé la présidente du forum, Mme Loubna Karroum.

« Nous avons décidé d’organiser ce forum de manière itinérante, pour que chaque pays du continent puisse l’abriter et pouvoir créer, ainsi, une dynamique et une mobilisation autour des questions relatives aux énergies renouvelables », a-t-elle déclaré dans un entretien accordé à la MAP, en marge de ce forum ouvert jeudi.

« C’était un vrai challenge de tenir chaque édition dans un pays différent. C’est une bonne expérience et c’est primordial pour développer le secteur », a-t-elle mis en relief.

« Nous nous réjouissons que le forum a permis la création d’une certaine dynamique qui a débouché sur la création de la fédération malienne de l’électricité, de l’énergie, de l’énergie renouvelable et nouvelle, qui vient de voir le jour grâce à ce forum, lequel a réussi à mobiliser les acteurs privés et institutionnels autour du forum et de la question des énergies renouvelables », a-t-elle noté.

Après avoir rappelé que l’idée de créer ce forum participe de la dynamique de la COP22 organisée à Marrakech en novembre dernier, Mme Karroum a relevé que l’organisation de cet évènement s’insère également dans la politique africaine du Royaume visant à tendre le bras aux pays africains amis et à développer ensemble des projets de développement mutuellement bénéfiques dans tous les secteurs.

Evoquant les entraves devant l’éclosion du secteur des énergies renouvelables en Afrique, la présidente du forum a souligné que la réglementation est le parent pauvre de ce secteur.

« En plus, a-t-elle poursuivi, pas mal de pays africains sont novateurs en la matière, d’où des difficultés en matière d’appréhender cette nouvelle ressource et la structurer, ce qui nécessite un véritable travail d’accompagnement ».

Il faudrait, pour chaque pays, mettre en place un seul interlocuteur auquel les investisseurs pourront s’adresser, et éviter ainsi les lenteurs administratives, a-t-elle préconisé.

Commentant la consécration de toute une journée, samedi, à la « Women’s energy day », Mme Karroum a assuré que « la femme africaine est la clé du développement du continent », d’autant plus que les statistiques de plusieurs organismes internationaux démontrent que les femmes Africaines sont les plus actives au monde.

Cette journée sera consacrée à la discussion de questions relatives au genre et énergie, l’autonomisation de la femme, comment développer des activités économiques grâce aux énergies renouvelables, entre autres.

Par ailleurs, Mme Karroum a fait savoir que le Salon international des énergies renouvelables de Bamako, dont la première édition est organisée en concomitance avec le forum, connait la participation de pas moins de 200 exposants représentant une trentaine de pays.

Pour sa première journée, ce forum a connu l’organisation de panels ayant trait à l’investissement au Mali, la réglementation du secteur des énergies renouvelables en Afrique, l’électrification rurale de l’Afrique à base des énergies renouvelables et l’agriculture et l’énergie renouvelable.

Dans la même catégorie