APS THIÉNABA : DES ’’ÉTUDES SONT EN COURS’’ POUR L’ÉLECTRIFICATION DU VILLAGE DE THIOTY (DG SENELEC) AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 23/10/2020 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké

Le franc congolais stable à l’indicatif face aux devises étrangères


  10 Octobre      14        Economie (10053),

   

Kinshasa, 10 oct. 2020 (ACP).- Le franc congolais est resté stable à l’indicatif face aux devises étrangères, en se négociant à 1.962 (mille neuf cent soixante-deux ) FC pour un dollar américain, la semaine du 5 au 11 octobre, indique la Banque centrale du Congo (BCC) qui était l’invité du Conseil des ministres présidé vendredi en visioconférence par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.
Au marché parallèle par contre, le franc congolais a connu une faible dépréciation en se négociant à 2.015 (deux mille quinze) FC contre 2.000 ou 2005 (deux mille ou deux mille cinq) FC par rapport au dollar américain, la semaine du 21 au 27 septembre de la même année.
Pendant cette stabilité à l’indicatif, s’est observée une augmentation de la demande en devise de même qu’au niveau du marché des biens globalement stable.
Selon la Banque centrale, la stabilité du franc congolais sur les marchés de change est attribuée au respect d’engagements relatifs au pacte de stabilité qui demeure l’un des principaux facteurs à la base de la poursuite de la stabilité des prix des biens et services ainsi que du cours de change observée.
Elle note également que sur le marché des biens et services, il y a absence des facteurs pouvant créer l’excès de la demande sur l’offre.
Pour rappel, depuis le 18 septembre, la situation économique de la République Démocratique du Congo (RDC) a connu une embellie grâce à la reprise économique occasionnée par l’exportation des matières premières notamment, le cuivre et le cobalt.

« La situation macroéconomique en RDC demeure marquée par la poursuite de la stabilité de la monnaie nationale sur les marchés des changes ainsi que celui sur des biens et services au cours de la même période », a déclaré le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Déogratias Mutombo qui était l’invité du gouvernement au Conseil des ministres du dernier vendredi.

Selon la BCC, au 18 septembre, les réserves de change se situaient à 730,77 millions USD, représentant deux semaines et 6 jours d’importations des biens et services sur ressources propres.

Ces réserves de change étaient à 834,52 millions USD, une semaine auparavant, soit le 11 septembre 2020, et à 809,37 millions USD au 28 août 2020.

Depuis le début de l’année 2020, les réserves de change avaient connu un pic en avril à hauteur de 980,16 millions USD à la suite de l’appui du Fonds monétaire international (FMI) de 363 (trois cent soixante-trois million) USD dont une partie a été injectée dans les réserves internationales.

Dans la même catégorie