MAP COM2019: Focus sur les politiques budgétaires, le commerce intra-africain et le secteur privé à l’ère du numérique MAP L’Afrique abrite le plus grand nombre de déplacés internes (Vice-secrétaire générale de l’ONU) ANGOP PR considera Cuito Cuanavale património da África Austral APS CONTRE MADAGASCAR, ALIOU CISSÉ PROMET DE METTRE  »LA MEILLEURE ÉQUIPE POSSIBLE » APS LA RÉPONSE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES REQUIERT L’IMPLICATION DE TOUS LES ACTEURS (VICE-MINISTRE POLONAIS) APS MACKY SALL INVITÉ À ŒUVRER POUR  »UNE SOCIÉTÉ SANS ENFANT MENDIANT, NI DÉFICIENTS MENTAUX EN ERRANCE (…) ». MAP Mali: au moins une cinquantaine de civils tués dans l’attaque d’un village peul ACP RDC: Le secrétaire de l’OIF s’entretien avec les femmes entrepreneures ACP La TICAD souligne l’importance des infrastructures de base dans le développement de la RDC ACP RDC: Démarrage des opérations de contrôle de l’application du SMIG dans le secteur du commerce

Le Gabon et le Congo seront interconnectés par fibre optique vendredi


Libreville, 04 Avril (AGP) – La cérémonie inaugurale de l’interconnexion par fibre optique  entre le Gabon et Congo (Brazzaville) aura lieu, le vendredi 06 Avril prochain, à Bakoumba, ville gabonaise frontalière entre les deux pays, située dans la province du Haut-Ogooué, au Sud-est du Gabon.

Cette rencontre sera rehaussée par la présence des membres des gouvernements des deux pays dont le ministre gabonais en charge de l’Économie numérique, Alain Claude Bilié-By-Nzé et son homologue congolais, Léon Juste Ibombo.

L’interconnexion entre le Gabon et le Congo par fibre optique constitue la première phase de la matérialisation du projet communautaire CAB4 (Central African Backbone) qui vise à connecter tous les pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

Comme retombées au niveau social, l’interconnexion par fibre optique va permettre, entre autres, la réduction des coûts en termes de communication.

Débutés en 2015, les travaux   de l’interconnexion entre le Gabon et le Congo ont été financés par la Banque mondiale avec comme maîtres d’ouvrage, le ministère gabonais de l’Économie numérique et l’agence nationale des infrastructures numériques et de fréquences (ANINF).

SN/FSS

Dans la même catégorie