ANG Diplomacia/Chefe de Estado condecora Embaixadora da União Europeia com a Medalha da Ordem Nacional “Colinas de Boé” ANP Niamey : Signature d’un protocole d’accord pour amoindrir les impacts de la hausse du prix du litre de gasoil ANP Le Président Mohamed Bazoum rencontre le bureau exécutif de la chambre Nationale des Notaires du Niger AMAP Tournoi amical international de football: Un test grandeur nature pour les Aigles du Mali NAN EU commits €70,000 to combat floods in Nigeria ACP Haut Katanga : vers un partenariat entre l’UNILU et les universités d’Angola ACP Haut- Katanga : inauguration du grand laboratoire médical de Lubumbashi ACP Nord-Kivu : lancement de la 2ème phase de la campagne de vaccination contre Covid-19 ACP L’Ecole nationale du cadastre pour la création d’un centre des recherches foncières ACP La ministre du Genre Gisèle Ndaya pour le renforcement des capacités et l’autonomisation des femmes du Kasaï Oriental

Le Gabon veut densifier davantage les relations économiques avec le Maroc (ministres des AE)


  28 Octobre      42        Economie (15510), Politique (20648),

   

Casablanca, 28/10/2020 (MAP), Le ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération, de la Francophonie, de l’Intégration Régionale et des Gabonais de l’étranger, M. Pacôme Moubelet Boubeya, a exprimé mercredi à Casablanca, la volonté de son pays de densifier davantage les relations économiques avec le Maroc dans l’avenir, dans le cadre d’un partenariat économique « gagnant-gagnant ».

S’exprimant lors d’une rencontre avec le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj, M. Moubelet Boubeya a mis en avant la qualité des liens de fraternité existant entre le Royaume du Maroc et la République Gabonaise, faisant part de sa volonté d’aller « plus loin » et de concrétiser la coopération économique entre les deux pays, à travers des résultats réels et concrets.

A cette occasion, le ministre gabonais s’est également félicité de la politique économique menée par le Maroc sur le continent africain, à travers la diversification des partenariats et la signature de nombreux accords économiques portant sur divers domaines, soulignant la nécessité de tirer profit de l’appui du secteur privé marocain pour promouvoir l’investissement dans les secteurs porteurs.

Dans ce sens, il a rappelé que le Maroc, 2ème plus grand investisseur au sein du continent africain, se positionne en tant qu’important pourvoyeur d’investissements directs étrangers (IDE) au Gabon, précisant que les entreprises marocaines ont investi dans de nombreux secteurs de l’économie gabonaise, notamment le secteur bancaire, l’agriculture, les télécommunications, la microfinance, les infrastructures, le transport, et le BTP.

De son côté, M.Alj a indiqué que la CGEM s’est engagée à mettre à la disposition de la République gabonaise l’expertise prouvée des entreprises marocaines dans les domaines liés à l’énergie, l’eau, l’habitat, les infrastructures, l’urbanisme, le numérique, et à prendre part aux projets d’investissement au Gabon.

« Cela nous permettra de passer à un autre stade de proximité économique, celui de la création de valeur ajoutée partagée et d’emplois locaux », a-t-il soutenu, relevant que les deux pays peuvent, conjointement, faire évoluer le train des échanges, en se focalisant sur les complémentarités entre les deux économies pour créer des passerelles d’affaires.

Il a appelé, à cet égard, toutes les parties prenantes à axer leurs efforts et réflexions sur l’intégration, les opportunités d’investissement et les moyens d’impulser une dynamique forte à la coopération bilatérale dans tous les domaines.

Abordant la relation entre le Gabon et le Maroc, M.Alj a passé en revue les nombreuses occasions durant lesquelles les deux pays ont consolidé leurs liens de fraternité, notamment durant les visites de SM le Roi Mohammed VI, et à travers la signature de nombreux accords portant sur divers domaines, notant que la relation entre les deux pays est un exemple concret de la clairvoyance de la diplomatie Royale, œuvrant à densifier les rapports entre les deux pays, en vue d’englober tous les domaines d’intérêt commun.

Dans la même catégorie