AIP Bilan approuvé des 10 années d’exercice de l’ONG Charité Vie à San Pedro AIP Aboisso, capitale du rire pour quelques heures avec Bonjour 2022 MAP Le variant Omicron pourrait rapprocher la fin de la pandémie en Europe (OMS) MAP Football : L’Afrique du Sud affrontera la France en mars dans un match amical (Entraineur) MAP CAN-2021 (8ès): Séance d’entraînement des Lions avec le retour de Bounou, Fajr et Hakimi toujours absents MAP Elections locales: un vote dans un « environnement pacifique », malgré certains retards à l’ouverture des bureaux (Observateurs) MAP Guterres a appelé toutes les parties, l’Algérie en tête, à assumer leur responsabilité pour mettre fin au conflit artificiel autour du Sahara marocain (politologue) APS AUCUN CAS DE COVID-19 DANS LA TANIÈRE (FSF) APS FACE À LA GUINÉE, LES GAMBIENS VONT JOUER LE MATCH DE LEUR VIE (ENTRAÎNEUR) GNA Minerals Commission stops Maxam Ghana Limited from operating

Le Gabon veut densifier davantage les relations économiques avec le Maroc (ministres des AE)


  28 Octobre      36        Economie (14064), Politique (20027),

   

Casablanca, 28/10/2020 (MAP), Le ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération, de la Francophonie, de l’Intégration Régionale et des Gabonais de l’étranger, M. Pacôme Moubelet Boubeya, a exprimé mercredi à Casablanca, la volonté de son pays de densifier davantage les relations économiques avec le Maroc dans l’avenir, dans le cadre d’un partenariat économique « gagnant-gagnant ».

S’exprimant lors d’une rencontre avec le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj, M. Moubelet Boubeya a mis en avant la qualité des liens de fraternité existant entre le Royaume du Maroc et la République Gabonaise, faisant part de sa volonté d’aller « plus loin » et de concrétiser la coopération économique entre les deux pays, à travers des résultats réels et concrets.

A cette occasion, le ministre gabonais s’est également félicité de la politique économique menée par le Maroc sur le continent africain, à travers la diversification des partenariats et la signature de nombreux accords économiques portant sur divers domaines, soulignant la nécessité de tirer profit de l’appui du secteur privé marocain pour promouvoir l’investissement dans les secteurs porteurs.

Dans ce sens, il a rappelé que le Maroc, 2ème plus grand investisseur au sein du continent africain, se positionne en tant qu’important pourvoyeur d’investissements directs étrangers (IDE) au Gabon, précisant que les entreprises marocaines ont investi dans de nombreux secteurs de l’économie gabonaise, notamment le secteur bancaire, l’agriculture, les télécommunications, la microfinance, les infrastructures, le transport, et le BTP.

De son côté, M.Alj a indiqué que la CGEM s’est engagée à mettre à la disposition de la République gabonaise l’expertise prouvée des entreprises marocaines dans les domaines liés à l’énergie, l’eau, l’habitat, les infrastructures, l’urbanisme, le numérique, et à prendre part aux projets d’investissement au Gabon.

« Cela nous permettra de passer à un autre stade de proximité économique, celui de la création de valeur ajoutée partagée et d’emplois locaux », a-t-il soutenu, relevant que les deux pays peuvent, conjointement, faire évoluer le train des échanges, en se focalisant sur les complémentarités entre les deux économies pour créer des passerelles d’affaires.

Il a appelé, à cet égard, toutes les parties prenantes à axer leurs efforts et réflexions sur l’intégration, les opportunités d’investissement et les moyens d’impulser une dynamique forte à la coopération bilatérale dans tous les domaines.

Abordant la relation entre le Gabon et le Maroc, M.Alj a passé en revue les nombreuses occasions durant lesquelles les deux pays ont consolidé leurs liens de fraternité, notamment durant les visites de SM le Roi Mohammed VI, et à travers la signature de nombreux accords portant sur divers domaines, notant que la relation entre les deux pays est un exemple concret de la clairvoyance de la diplomatie Royale, œuvrant à densifier les rapports entre les deux pays, en vue d’englober tous les domaines d’intérêt commun.

Dans la même catégorie