MAP COM2019: Focus sur les politiques budgétaires, le commerce intra-africain et le secteur privé à l’ère du numérique MAP L’Afrique abrite le plus grand nombre de déplacés internes (Vice-secrétaire générale de l’ONU) ANGOP PR considera Cuito Cuanavale património da África Austral APS CONTRE MADAGASCAR, ALIOU CISSÉ PROMET DE METTRE  »LA MEILLEURE ÉQUIPE POSSIBLE » APS LA RÉPONSE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES REQUIERT L’IMPLICATION DE TOUS LES ACTEURS (VICE-MINISTRE POLONAIS) APS MACKY SALL INVITÉ À ŒUVRER POUR  »UNE SOCIÉTÉ SANS ENFANT MENDIANT, NI DÉFICIENTS MENTAUX EN ERRANCE (…) ». MAP Mali: au moins une cinquantaine de civils tués dans l’attaque d’un village peul ACP RDC: Le secrétaire de l’OIF s’entretien avec les femmes entrepreneures ACP La TICAD souligne l’importance des infrastructures de base dans le développement de la RDC ACP RDC: Démarrage des opérations de contrôle de l’application du SMIG dans le secteur du commerce

Le Goethe-institut fait découvrir Nolia et Ribouem


  24 Avril      41        Arts & Cultures (2419), Culture (2055), Musique (449),

   

Lomé, 24 avril 2015 (ATOP) – Le Goethe-Institut (Centre Culturel Allemand) du Togo a organisé une soirée de jazz le jeudi 23 avril à Lomé.

L’objectif de cette soirée est de faire découvrir au public l’artiste compositeur et multi-instrumentaliste, le Camerounais Roger Ribouem et la chanteuse en herbe Nolia Sase, de nationalité togolaise.

Le public a apprécié les compositions en langues africaines et européennes de Roger Ribouem. L’artiste a aussi interprété à l’aide des instruments des chansons de Bella Bellow et du nigérian Fela.

Nolia Sase a, quant à elle tenu en haleine l’assistance avec des titres tels que « Iwélé », « Lonlon vavan », « Borozé » et « Ata ».

Les deux artistes, ont indiqué, clamer l’amour, la fraternité, le soutien aux orphelins, le social en général dans leurs chansons, car, disent-ils, ce sont des valeurs qui contribuent à l’épanouissement de l’être humain et au développement. Ils ont apprécié l’ambiance qui a prévalu au cours de la soirée.

Le directeur du Goethe-Institut, Edem Attiogbé s’est réjoui de voir un public qui s’intéresse au jazz, avant de l’inviter à se procurer les albums des deux artistes.

JV/BA/AK.

Dans la même catégorie