AGP Guinée-Environnement : Dérèglement du régime pluviométrique AGP Guinée : fin du séminaire de formation des officiels de la Fédération Guinéenne de Natation MAP Le Salvador retire sa reconnaissance de la pseudo « RASD » (communiqué) ANGOP Ruling MPLA party leader wants militants committed to reforms ANGOP L’entrée en vigueur de la TVA reportée à octobre ANGOP Le leader du MPLA veut des militants engagés dans des réformes ANGOP L’Angola perd une place au classement de la FIFA MAP Le Moussem Tan-Tan, un repère culturel phare MAP SAR le Prince Moulay Rachid préside à Rabat la finale de la 3è édition du Trophée International Mohammed VI de Polo AGP Boké : Consultations des populations impactées par les projets de développement en Guinée

Le gouvernement américain suspend temporairement le financement de la voie rapide Nairobi-Mombasa en raison des scandales de corruption (ambassadeur)


  26 Mai      12        Economie (23916), Politique (23319),

   

Nairobi, 26/05/2019 (MAP)- Le gouvernement des États-Unis a temporairement suspendu le financement du projet de voie rapide devant relier les deux plus grandes villes kényanes Nairobi-Mombasae en raison des conséquences financières et des scandales de corruption dans le pays, a annoncé l’ambassadeur US à Nairobi, Kyle McCarter.

Le diplomate américain a expliqué sur les ondes d’une station radio basée à Kisumu que les États-Unis étudiaient la proposition visant à déterminer si les Kényans vont obtenir, à travers ce projet qui coûtera 300 milliards de shillings (3 milliards de dollars), un retour sur investissement.

« La tolérance zéro des États-Unis à l’égard de la corruption nous a forcés à suspendre temporairement le financement et nous ne nous lancerons dans le projet que lorsque nous serons convaincus qu’il garantit un bon rapport qualité-prix aux Kényans et que le pays ne s’endettera pas davantage », a précisé l’ambassadeur US.

« Nous ne voulions pas participer à un projet dont le coût serait trois à quatre fois supérieur au coût réel. Nous voulons faire en sorte que les Kényans obtiennent un retour sur investissement honnête avant de commencer les travaux », a déclaré McCarter

Le projet consiste en la construction d’une voie rapide à quatre voies devant faciliter la congestion et réduire le temps de trajet entre les deux villes de 10 heures à environ quatre heures. Les autorités kényanes tablent sur ce projet qui devrait contribuer à promouvoir le commerce et la circulation au Kenya, ainsi que dans les pays voisins comme l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi, la RDC et le Sud-Soudan.

Dans la même catégorie