AIP Côte d’Ivoire/JIF 2019 dans le Bounkani: D’importants dons offerts aux groupements féminins AIP Un nouveau bureau MCC chargé de l’égalité entre les genres ouvert en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire/ Deux monuments en construction pour embellir Touba AGP Le Maroc sollicité pour la mise en place d’un Institut supérieur de formation agricole au Gabon AIP Côte d’Ivoire/ Un atelier sur le droit communautaire UEMOA à Abidjan AIP Côte d’Ivoire/ Des séances de dépistage du cancer du col de l’utérus à Yamoussoukro Inforpress Moradores de Cidadela vão pedir na justiça suspensão das actividades do posto de combustível da Enacol Inforpress Bolsa de Acesso à Cultura vai financiar mais 70 escolas e associações a nível nacional Inforpress Porto Novo: Rede de água contempla centena de famílias em Lombo Figueira, Ribeirão Fundo e Água das Caldeiras AIP La Première dame de Côte d’Ivoire appelle à l’accélération des réformes pour le développement du secteur privé et la promotion de l’entrepreneuriat féminin

Le gouvernement appelé à créer un écosystème entrepreneurial incitatif pour les jeunes entrepreneurs


  20 Mars      16        Economie (23313),

   

Kinshasa, 20 mars 2019 (ACP)- Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) est appelé à créer un écosystème entrepreneurial éducatif et incitatif des affaires au profit de jeunes entrepreneurs, en vue de favoriser la promotion et le développement du partenariat public-privé (PPP), a indiqué mercredi à Kinshasa, M. René Swali, responsable d’une ONG, lors de son intervention à la matinée d’échange d’expériences sur les dispositifs d’accompagnement des jeunes entrepreneurs.

Il a, à ce propos souligné que le mode de PPP contribue, non seulement au développement des projets de jeunes entrepreneurs, mais aussi Il permet la matérialisation de projets naissant dans le monde des affaires, particulièrement dans le secteur de PME.

Le PPP, a-t-il dit, est un mode de financement par lequel une autorité publique fait appel à des prestataires pour financer et gérer un équipement devant contribuer au développement des services publics, ajoutant que dans ce cas, le partenaire privé reçoit en contrepartie un payement public du service qu’il est appelé à gérer.
Ce mode de financement est présent dans de nombreux pays sous des formes variées. En général l’expression PPP désigne des projets plus récents dans la lignée de contrats d’initiatives de financements privés, faisant noter que plusieurs pays se sont inspirés de ce contrat.

Pour M. Swali, le partenariat public-privés est un outil de prédilection pour doter un pays des infrastructures mais, à une seule condition, que celles-ci soient réellement indispensables à la vie des populations. Ainsi pour un fonctionnement harmonieux, le PPP nécessite qu’un cadre juridique existe au niveau de l’Etat. Il concerne les pays pauvres ne disposant pas de fonds nécessaires pour le développement de ses infrastructures.

Quant aux les participants à cette rencontre d’échange d’expériences, ils ont plaidé pour un accompagnement technique permanent au profit des entreprises de la RDC, afin de favoriser l’amélioration de leur niveau de compétitivité locale, notamment par la mise sur pied d’un laboratoire d’avant-garde et la mobilisation des dispositifs d’accompagnement spécialisés, à savoir les réseaux congolais des acteurs de l’innovation.

Dans la même catégorie