NAN Minimum wage: Nigerians react to disparity between federal, state workers NAN 29 governorship candidates sign peace accord in Kano AIB Burkina/Putsch 2015 : «Je n’ai jamais été l’envoyé du général Diendéré» (Sergent-chef Roger Koussoubé) AIB Burkina : une association demande la suppression des cotisations APE GNA Nana Bosoma central market turns « Sodom and Gomorrah » GNA Management of Ankobra Beach resort clears Ankobra river bank GNA Vice President Bawumia attends World Economic Forum GNA GSAand Nestlé Ghana Ltd sign strategic partnership agreement AGP Mamou: suspension et report de la mise en place du conseil communal de Ouré-Kaba suite à un malentendu entre élus du RPG AGP Ville de Conakry: la journée de participation citoyenne  » Conakry Ville Propre » aura lieu le samedi 26 janvier 2019

Le gouvernement congolais appelé à éliminer la discrimination dans la vie politique des femmes


Kinshasa, 30 mai 2016 (ACP) – L’ONU-Femmes appelle le gouvernement congolais à éliminer toute forme de discrimination dans la vie publique et politique des femmes en vue de leur assurer l’égalité des droits de voter, d’être éligibles à tous les organismes, de participer à l’élaboration de la politique de l’Etat, d’occuper des emplois publics et de participer aux organisations gouvernementales et non gouvernementales concernées par ces domaines, dans un document reçu lundi à l’ACP.

Elle recommande également au gouvernement d’assurer aux femmes le même droit qu’aux hommes au travail et aux possibilités d’emploi, à l’égalité de rémunération, au libre choix de la profession et de l’emploi et à la sécurité sociale. La protection de la santé (y compris maternelle), l’accès aux programmes et à d’autres moyens de recevoir une instruction sur un pied d’égalité entre femmes et hommes et l’élimination de toute conception stéréotypée des rôles de l’homme et de la femme figurent au nombre de recommandations.

L’importance du rôle que les femmes rurales jouent dans la survie économique de leurs familles, notamment par leur travail dans les secteurs non monétaires de l’économie, leur participation à l’élaboration des plans de développement et leur accès à des conditions de vie convenables et aux soins de santé doivent être pris en compte par les pouvoirs publics.

Enfin, le gouvernement devra mettre au point des méthodes tenant compte des spécificités de chaque sexe et chercher les moyens de combattre la féminisation de la pauvreté, éliminer la traite des femmes et aider celles qui sont victimes de violences.

Eliminer toutes les formes de discrimination à l’égard de la petite fille

L’ONU-Femmes demande au gouvernement de veiller à l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard de la petite fille, notamment les comportements et pratiques culturelles qui leur sont préjudiciables, l’exploitation économique du travail des enfants et la protection des jeunes qui travaillent.

Elle préconise de promouvoir et protéger les droits de la petite fille et de faire mieux connaître ses besoins et son potentiel et d’éliminer la discrimination à son égard dans l’enseignement en vue de l’acquisition de capacités et de la formation indispensable à leur participation future à la vie sociale, économique et politique.

FNG/Kayu/May

Dans la même catégorie