AIP La Côte d’Ivoire, la RCA et le Burkina Faso peaufinent le démarrage des activités du projet MACOWECA AIP Les cours ont effectivement repris ce lundi à Tengrela AIP Des universitaires nationaux planchent sur un plan stratégique d’orientation pour l’élaboration d’un contrat de performance Inforpress Futebol/Santiago Sul: Celtic e Académica disputam esta quarta-feira a final da Taça Praia Inforpress Cabo Verde acolhe em Novembro o 41º Fórum Mundial dos Parlamentares para a Acção Global Inforpress Juventude em Marcha/35 anos: Líder enaltece papel do grupo na afirmação do teatro cabo-verdiano a nível internacional GNA GRA Fails to Meet Revenue Targets for 2018 GNA Chiringa wins Inter-Platoon RCC59 Boxing competition GNA Participate in the decision-making process, NCCE urges youth APS POUR LA PROMOTION DE LA QUALITÉ DANS LES INVESTISSEMENTS AGRICOLES

Le gouvernement et la Banque mondiale font une revue du plan de relèvement de la RCA


   

Bangui, 8 mai  2018 -(ACAP) – Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua, a présidé, mardi 8 mai 2018 à Bangui, une réunion relative au Plan de Relèvement pour la Consolidation de la Paix en République Centrafricaine (RCPCA), en présence du représentant résident de la Banque Mondiale (BM), Robert Boujaoude.

L’objectif de cette réunion est de faire le point sur tous les projets financés sur le fonds de la Banque Mondiale dans le cadre du RCPCA, ledit fonds annoncé lors de la Table ronde de Bruxelles, en Belgique, en novembre 2016.

Le ministre Félix Moloua s’est réjoui de la contribution de la Banque Mondiale qui est passée de 500 000 000 de dollars américains, initialement prévue à Bruxelles, à 600 000 000 de dollars, soit 300 milliards de F. CFA.

« Aujourd’hui, ce qui est très important, c’est de régler les questions sécuritaires et le projet désarmement, démobilisation, réintégration et réinsertion (DDRR) est un projet que la Banque Mondiale a financé à hauteur de 30 millions de dollars américains », a indiqué Félix Moloua.

Le Représentant résident de la Banque Mondiale, Robert Boujaoude, a réaffirmé que depuis la table-ronde de Bruxelles, son institution financière s’est engagée avec le gouvernement centrafricain pour mettre en place des projets avec différents buts et objectifs.

« La Banque Mondiale a identifié quatre catégories de projets, notamment des projets sur la paix, des projets de stabilisation, de création d’emplois, des projets de développement et des projets de réforme », a précisé Robert Boujaoude.

Selon lui, tous les projets que son institution financière est en train de supporter, c’est dans le but de créer des emplois afin de détourner les citoyens des groupes armés dans l’intérêt de leur réintégration dans la communauté de base en vue de reconstruire le pays dans la paix.

Il convient de signaler que dans le sillage de cette réunion, le ministre Félix Moloua et le Représentant de la Banque Mondiale, Robert Boujaoude, ont signé une convention d’allocations de 13 milliards de FCFA pour soutenir le département de l’Education dans les trois composantes, à savoir, les infrastructures scolaires, la formation des professeurs sur des méthodes modernes de l’éducation et la réforme du système éducatif.

Mardi 8 Mai 2018
François Biongo / ACAP

Dans la même catégorie