NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Le gouvernement et la Banque mondiale font une revue du plan de relèvement de la RCA


   

Bangui, 8 mai  2018 -(ACAP) – Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua, a présidé, mardi 8 mai 2018 à Bangui, une réunion relative au Plan de Relèvement pour la Consolidation de la Paix en République Centrafricaine (RCPCA), en présence du représentant résident de la Banque Mondiale (BM), Robert Boujaoude.

L’objectif de cette réunion est de faire le point sur tous les projets financés sur le fonds de la Banque Mondiale dans le cadre du RCPCA, ledit fonds annoncé lors de la Table ronde de Bruxelles, en Belgique, en novembre 2016.

Le ministre Félix Moloua s’est réjoui de la contribution de la Banque Mondiale qui est passée de 500 000 000 de dollars américains, initialement prévue à Bruxelles, à 600 000 000 de dollars, soit 300 milliards de F. CFA.

« Aujourd’hui, ce qui est très important, c’est de régler les questions sécuritaires et le projet désarmement, démobilisation, réintégration et réinsertion (DDRR) est un projet que la Banque Mondiale a financé à hauteur de 30 millions de dollars américains », a indiqué Félix Moloua.

Le Représentant résident de la Banque Mondiale, Robert Boujaoude, a réaffirmé que depuis la table-ronde de Bruxelles, son institution financière s’est engagée avec le gouvernement centrafricain pour mettre en place des projets avec différents buts et objectifs.

« La Banque Mondiale a identifié quatre catégories de projets, notamment des projets sur la paix, des projets de stabilisation, de création d’emplois, des projets de développement et des projets de réforme », a précisé Robert Boujaoude.

Selon lui, tous les projets que son institution financière est en train de supporter, c’est dans le but de créer des emplois afin de détourner les citoyens des groupes armés dans l’intérêt de leur réintégration dans la communauté de base en vue de reconstruire le pays dans la paix.

Il convient de signaler que dans le sillage de cette réunion, le ministre Félix Moloua et le Représentant de la Banque Mondiale, Robert Boujaoude, ont signé une convention d’allocations de 13 milliards de FCFA pour soutenir le département de l’Education dans les trois composantes, à savoir, les infrastructures scolaires, la formation des professeurs sur des méthodes modernes de l’éducation et la réforme du système éducatif.

Mardi 8 Mai 2018
François Biongo / ACAP

Dans la même catégorie