AIP Des femmes d’Oumé appelées à s’impliquer dans le développement du département AIP Vers la mise en place d’un cadre réglementaire de la finance islamique dans l’UMOA AIP La Poste de Côte d’Ivoire va offrir un service d’accès à l’internet sans fil à travers le pays AIP Législative 2021 : un jeune communicateur à la conquête du siège d’Agboville commune GNA COVID-19 Trust Fund accumulates GHC57 million – Chief of Staff GNA Hohoe MCE inspects construction works on ongoing projects GNA GIDA engages communities on Pwalugu Multi-Purpose Project GNA Five MMDAs launch COVID-19 Recovery Plans GNA Hohoe Municipal Assembly supports re-roofing of Likpe SHS LINA LFA Exec. C’ttee Happy With Work On FIFA-Funded Sports Pitch In Bassa

Le gouvernement proclame l’état d’urgence dans la région de Diffa et dans certains départements des régions de Tahoua et Tillabéri


  5 Janvier      14        Société (27473),

   

Niamey, 05 jan (ANP)- Le conseil des Ministre réuni par dérogation sous la présidence du Premier Ministre Brigi Rafini a adopté l’ordonnance portant proclamation de l’état d’urgence dans la région de Diffa, et dans certains départements des régions de Tahoua et Tillabéri, rapporte le communiqué du conseil.

Ainsi les départements de Tassara et de Tillia sont concernés dans la région de Tahoua tandis qu’à Tillabéri, les départements de Ouallam, Ayérou, Bankilaré, Abala, Banibangou, Say,Torodi, Téra, Tillabéri et de Gothèye.

Le communiqué indique que ‘’depuis l’avènement de la secte Boko Haram, la région de Diffa est exposée à une menace terroriste qui revêt désormais un caractère durable’’ avant d’annoncer que ‘’le phénomène d’insécurité s’est également exacerbé dans la région de Tahoua (départements de Tassara et de Tillia) et dans la région de Tillabéri (Départements de Ouallam, d’Ayérou, de Bankilaré, d’Abala, de Banibangou, de Say, de Torodi, de Téra, de Tillabéri et de Gothèye)’’.

Pour apporter une solution durable à cette situation, ‘’le Gouvernement a fait recours aux mesures prévues en période de crise par la Constitution et la loi  du 11 août 1998, portant réglementation de l’état d’urgence, modifiée et complétée par celle du 10 avril 2015, en proclamant l’état d’urgence’’.

‘’La situation sécuritaire dans les localités concernées demeurant toujours fragile, le présent projet de loi est pris pour proroger à nouveau cette mesure pour une période de trois (03) mois, à compter du 09 janvier 2021 inclus’’ précise le même communiqué.

Il explique, à cet effet, que ‘’ces mesures exceptionnelles visent à permettre aux Forces de Défense et de Sécurité déployées dans ces zones de disposer des moyens juridiques nécessaires pour rétablir et maintenir l’ordre et la sécurité publics’’.

Dans la même catégorie