APS THIÉNABA : DES ’’ÉTUDES SONT EN COURS’’ POUR L’ÉLECTRIFICATION DU VILLAGE DE THIOTY (DG SENELEC) AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 23/10/2020 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké

Le gouvernement veille à assurer un environnement favorable à l’autonomisation des femmes marocaines (M. El Otmani)


  10 Octobre      7        Société (24115),

   

Rabat, 10/10/2020 (MAP) – Le gouvernement veille à assurer un environnement culturel, social, juridique et économique favorable à l’autonomisation des femmes et des filles au Maroc, a souligné samedi à Rabat, le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.

Présidant le forum international sur les efforts du Royaume du Maroc en matière d’autonomisation économiques des femmes et des filles du Maroc, organisé à l’initiative du ministère de la solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, à l’occasion de la journée nationale de la femme marocaine (10 octobre), le chef du gouvernement a relevé que l’exécutif veille à assurer un environnement culturel, social, juridique et économique favorable à l’autonomisation des femmes et des filles du Maroc, notant qu’une mobilisation des efforts de la part de toutes les parties prenantes est de mise pour la concrétisation des ambitions gouvernementales.

Le chef du gouvernement à relevé que la journée nationale de la femme marocaine, coïncide avec l’anniversaire du discours de SM le Roi Mohammed VI à l’ouverture de la deuxième année législative de la 7-ème législature 2003, annonçant la réforme du code de la famille.

A cet effet, M. El Otmani affirme que la réforme du code de la famille constitue une « étape historique » pour la promotion des droits des femmes, leur autonomisation et leur protection contre toutes les formes de violence et de discrimination.

Le chef du gouvernement a relevé que les Hautes Orientations Royales ont constitué une feuille de route pour le développement de la situation des femmes et des filles marocaines et la garantie de leurs droits constitutionnels, saluant le militantisme engagé des associations de la société civile pour la promotion de l’autonomisation des femmes marocaines.

Pour sa part, la ministre de la solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, Jamila El Moussali a indiqué que le programme « Maroc Attamkine » s’inscrit dans le cadre des dispositions et engagements constitutionnels contenus dans le programme gouvernemental pour le mandat législatif 2016-2021, en particulier ceux visant à « renforcer l’inclusion économique des femmes et leur autonomisation dans le domaine du développement » et intervient en harmonie avec les objectifs du développement durable et les axes du plan gouvernemental pour l’égalité relatif à l’autonomisation économique des femmes.

La responsable gouvernementale a également présenté la nouvelle génération de la législation nationale en faveur de l’autonomisation des femmes, notamment la réforme du Code de la famille, la nouvelle Constitution de 2011, l’adoption de la loi n°103.13 relative aux violences faites aux femmes ou encore la loi n°19.12 fixant les conditions de travail et d’emploi des travailleuses et travailleurs domestiques.

Le ministère de la solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille a élaboré, dans un cadre de partenariat avec ONU Femmes-Maghreb, « le Programme national intégré d’autonomisation économique des femmes et des filles (PIANEF) à l’horizon 2030 », baptisé « Maroc Attamkine », afin de renforcer le cadre institutionnel qui promeut l’autonomisation et développe les opportunités économiques au profit des femmes et des filles, en se basant sur une vision définie au niveau des préconisation du plan « IRCAM 2 », sans laisser de côté les femmes et les filles du milieu rural.

Cette action intervient en parfaite harmonie avec les dispositions constitutionnelles et les engagements contenus dans le programme gouvernemental du mandat législatif 2016-2021, notamment celles visant à « renforcer l’inclusion économique des femmes et leurs autonomisation dans le domaine du développement », et en déclinaison des objectifs de développement durable, des divers accords internationaux ratifiés par le Maroc et des axes du plan gouvernemental pour l’égalité « ICRAM 2 », relatifs à l’autonomisation économique des femmes.

Ainsi, la vision stratégique du programme a été définie en considérant « l’autonomisation économique des femmes et des filles comme l’un des piliers du nouveau modèle de développement », en réalisant trois axes stratégiques, à savoir: l’accès aux opportunités économiques, l’éducation et la formation et la garantie d’un environnement propice et durable pour l’autonomisation économique des femmes et des filles.

Cette rencontre d’envergure, à laquelle ont participé plusieurs personnalités du monde politique, c’est conclue par la signature de conventions entre le ministère de la solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille et des conseils régionaux et provinciaux.

Dans la même catégorie