NAN Commission, NGO train youths on peace building NAN Nigerian develops app connecting Africa, Japan NAN Securing Information System, a must for service delivery, says NITDA ACI CONGO : LE ROTARY CLUB INVITE LES JEUNES DE LA RDC ET DU CONGO A DEVENIR DES LEADERS ACI CONGO : SIGNATURE DE TROIS CONVENTIONS DE FINANCEMENT POUR 21 GROUPES DE PRODUCTEURS NAN Nigeria loses 300,000 tonnes of sugar to smugglers annually — Dangote NAN FRSC warns personnel against delay in response to distress calls ANP Modernisation Etat : adoption d’une loi modernisant le système de l’état civil au Niger ANP Niger : un atelier bilan du 4ème recensement général de la population et de l’habitat en prélude au 5ème RGPH en 2021 NAN BNHA approves Ortom’s request to appoint 26 Special Advisers

Le Japon va continuer à accompagner l’INPP, selon le Chargé d’Affaires en RDC


  7 Septembre      59        Coopération (5091), Téchnologie (947),

   

Kinshasa, 07 Sept. 2017 (ACP).- Le gouvernement japonais va continuer à accompagner l’Institut national de préparation professionnelle(INPP), a rassuré son Conseiller chef de mission adjoint à l’ambassade du Japon en RDC, Yukuo Murata, au cours d’une visite de travail jeudi aux ateliers de cet établissement public basés sur la 11ème rue dans la commune de Limete à Kinshasa.

Le diplomate nippon qui a visité l’INPP en 2013, a salué l’appropriation de l’esprit japonais « Kaizen » par l’INPP à travers la mise en place d’une politique de développement des compétences de la population active.

C’est une voie obligée pour développer la RDC, a laissé entendre le diplomate japonais qui s’est dit surpris par l’épanouissement de l’INPP ces dernières années. « L’institut a réalisé des actions extraordinaires et a pu déterminer une vision à long terme », a-t-il dit, avant de rappeler l’histoire de son pays qui, pour parvenir à son développement actuel, a pu envoyer des jeunes ingénieurs aux USA, en Europe et en Russie pour cerner les innovations technologiques.

Ces jeunes ont pu à leur retour adapter ces technologies aux réalités et aux besoins du pays. La formation professionnelle a joué un rôle important dans cette démarche, a reconnu le diplomate nippon faisant savoir à cette occasion que l’INPP est sur une bonne voie. Pour sa part, l’administrateur directeur général de l’INPP, Maurice Tshikuya Kayembe, a rendu un hommage au gouvernement japonais à travers son appui.

Cette assistance, axée sur les axes de la formation des formateurs, la fourniture des équipements et la construction des infrastructures a été réalisée de manière optimale, a-t-il rappelé. Selon lui, l’institut forme actuellement plus de 36.000 personnes par an contre une centaine seulement en 1966, première année de formation à l’INPP après sa création, grâce notamment à l’apport du Japon.
La construction de nouveaux sites d’exploitation de Kinshasa, de Mbujimayi et de Lubumbashi en
construction s’inscrivent dans le cadre de cette assistance, a noté l’ADG de l’INPP, signalant les perspectives de construction de Muanda et de Boma grâce à l’appui japonais.

« La coopération entre le Japon et la RDC dans le domaine de la formation professionnelle est exemplaire », a conclu l’ADG de l’INPP, en présence du directeur général adjoint Claudine Ndusi. ACP/FNG/Kayu/May

Dans la même catégorie