MAP COM2019: Focus sur les politiques budgétaires, le commerce intra-africain et le secteur privé à l’ère du numérique MAP L’Afrique abrite le plus grand nombre de déplacés internes (Vice-secrétaire générale de l’ONU) ANGOP PR considera Cuito Cuanavale património da África Austral APS CONTRE MADAGASCAR, ALIOU CISSÉ PROMET DE METTRE  »LA MEILLEURE ÉQUIPE POSSIBLE » APS LA RÉPONSE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES REQUIERT L’IMPLICATION DE TOUS LES ACTEURS (VICE-MINISTRE POLONAIS) APS MACKY SALL INVITÉ À ŒUVRER POUR  »UNE SOCIÉTÉ SANS ENFANT MENDIANT, NI DÉFICIENTS MENTAUX EN ERRANCE (…) ». MAP Mali: au moins une cinquantaine de civils tués dans l’attaque d’un village peul ACP RDC: Le secrétaire de l’OIF s’entretien avec les femmes entrepreneures ACP La TICAD souligne l’importance des infrastructures de base dans le développement de la RDC ACP RDC: Démarrage des opérations de contrôle de l’application du SMIG dans le secteur du commerce

Le Japon va continuer à accompagner l’INPP, selon le Chargé d’Affaires en RDC


  7 Septembre      56        Coopération (4995), Téchnologie (909),

   

Kinshasa, 07 Sept. 2017 (ACP).- Le gouvernement japonais va continuer à accompagner l’Institut national de préparation professionnelle(INPP), a rassuré son Conseiller chef de mission adjoint à l’ambassade du Japon en RDC, Yukuo Murata, au cours d’une visite de travail jeudi aux ateliers de cet établissement public basés sur la 11ème rue dans la commune de Limete à Kinshasa.

Le diplomate nippon qui a visité l’INPP en 2013, a salué l’appropriation de l’esprit japonais « Kaizen » par l’INPP à travers la mise en place d’une politique de développement des compétences de la population active.

C’est une voie obligée pour développer la RDC, a laissé entendre le diplomate japonais qui s’est dit surpris par l’épanouissement de l’INPP ces dernières années. « L’institut a réalisé des actions extraordinaires et a pu déterminer une vision à long terme », a-t-il dit, avant de rappeler l’histoire de son pays qui, pour parvenir à son développement actuel, a pu envoyer des jeunes ingénieurs aux USA, en Europe et en Russie pour cerner les innovations technologiques.

Ces jeunes ont pu à leur retour adapter ces technologies aux réalités et aux besoins du pays. La formation professionnelle a joué un rôle important dans cette démarche, a reconnu le diplomate nippon faisant savoir à cette occasion que l’INPP est sur une bonne voie. Pour sa part, l’administrateur directeur général de l’INPP, Maurice Tshikuya Kayembe, a rendu un hommage au gouvernement japonais à travers son appui.

Cette assistance, axée sur les axes de la formation des formateurs, la fourniture des équipements et la construction des infrastructures a été réalisée de manière optimale, a-t-il rappelé. Selon lui, l’institut forme actuellement plus de 36.000 personnes par an contre une centaine seulement en 1966, première année de formation à l’INPP après sa création, grâce notamment à l’apport du Japon.
La construction de nouveaux sites d’exploitation de Kinshasa, de Mbujimayi et de Lubumbashi en
construction s’inscrivent dans le cadre de cette assistance, a noté l’ADG de l’INPP, signalant les perspectives de construction de Muanda et de Boma grâce à l’appui japonais.

« La coopération entre le Japon et la RDC dans le domaine de la formation professionnelle est exemplaire », a conclu l’ADG de l’INPP, en présence du directeur général adjoint Claudine Ndusi. ACP/FNG/Kayu/May

Dans la même catégorie