ABP Plus d’un million de francs CFA offerts pour la réalisation d’un ouvrage de franchissement dans la ville de Djougou ABP Le Mouvement « le Réveil » réitère son soutien au PAG de Patrice Talon ABP Les enfants de zéro à quatorze ans du Couffo bientôt vaccinés contre la rougeole et la rubéole MAP Le Groupe BMCE Bank Of Africa lance officiellement sa nouvelle filiale OGS AGP Gabon: L’US approuve la reconduction de Moukagni Iwangou au gouvernement AIP Côte d’Ivoire / Des ouvrages scolaires offerts au collège moderne de Dembasso AIP Côte d’Ivoire/ Les résultats du championnat national de volleyball AIP Côte d’Ivoire/ Des paysans veulent réduire les feux de brousse à Oumé ATOP LA JEUNE CHAMBRE INTERNATIONALE /SECTION TOGO A EFFECTUE SA RENTREE SOLENNELLE ATOP APPUI AUX FEMMES ENTREPRENEURES AFRICAINES : LE PROJET « PLATEFORME 50 MILLIONS DE FEMMES AFRICAINES ONT LA PAROLE » LANCE

Le Japon va continuer à accompagner l’INPP, selon le Chargé d’Affaires en RDC


  7 Septembre      52        Coopération (4876), Téchnologie (882),

   

Kinshasa, 07 Sept. 2017 (ACP).- Le gouvernement japonais va continuer à accompagner l’Institut national de préparation professionnelle(INPP), a rassuré son Conseiller chef de mission adjoint à l’ambassade du Japon en RDC, Yukuo Murata, au cours d’une visite de travail jeudi aux ateliers de cet établissement public basés sur la 11ème rue dans la commune de Limete à Kinshasa.

Le diplomate nippon qui a visité l’INPP en 2013, a salué l’appropriation de l’esprit japonais « Kaizen » par l’INPP à travers la mise en place d’une politique de développement des compétences de la population active.

C’est une voie obligée pour développer la RDC, a laissé entendre le diplomate japonais qui s’est dit surpris par l’épanouissement de l’INPP ces dernières années. « L’institut a réalisé des actions extraordinaires et a pu déterminer une vision à long terme », a-t-il dit, avant de rappeler l’histoire de son pays qui, pour parvenir à son développement actuel, a pu envoyer des jeunes ingénieurs aux USA, en Europe et en Russie pour cerner les innovations technologiques.

Ces jeunes ont pu à leur retour adapter ces technologies aux réalités et aux besoins du pays. La formation professionnelle a joué un rôle important dans cette démarche, a reconnu le diplomate nippon faisant savoir à cette occasion que l’INPP est sur une bonne voie. Pour sa part, l’administrateur directeur général de l’INPP, Maurice Tshikuya Kayembe, a rendu un hommage au gouvernement japonais à travers son appui.

Cette assistance, axée sur les axes de la formation des formateurs, la fourniture des équipements et la construction des infrastructures a été réalisée de manière optimale, a-t-il rappelé. Selon lui, l’institut forme actuellement plus de 36.000 personnes par an contre une centaine seulement en 1966, première année de formation à l’INPP après sa création, grâce notamment à l’apport du Japon.
La construction de nouveaux sites d’exploitation de Kinshasa, de Mbujimayi et de Lubumbashi en
construction s’inscrivent dans le cadre de cette assistance, a noté l’ADG de l’INPP, signalant les perspectives de construction de Muanda et de Boma grâce à l’appui japonais.

« La coopération entre le Japon et la RDC dans le domaine de la formation professionnelle est exemplaire », a conclu l’ADG de l’INPP, en présence du directeur général adjoint Claudine Ndusi. ACP/FNG/Kayu/May

Dans la même catégorie